Sault Ste. Marie

English

Sault Ste. Marie

Sault Ste. Marie est à jamais liée à sa rivière, “Bawating” ou “lieu des rapides”, nommée par le peuple Ojibwe. Même les colonisateurs français, lorsqu’ils sont arrivés au 17e siècle, ont appelé la région “Saults de Sainte-Marie”, ce qui se traduit par “chutes de Sainte-Marie”, encore une fois d’après les eaux spectaculaires qui s’y déversent. Une grande partie de votre expérience culturelle en ville peut se dérouler le long de ses rives, avec des galeries, des musées et des œuvres d’art public qui s’étalent le long de la rivière. Et au-delà des limites de la ville, la rivière étant une autoroute naturelle vers les Grands Lacs et le “Grand Nord”, il n’est pas surprenant que le Soo et sa rivière aient fleuri ensemble.



Premier jour

PROMENADE DANS LE PARC DES SCULPTURES ET LA GALERIE D'ART D'ALGOMA - 10H00

Fondée en 1975, la galerie d’art d’Algoma possède des studios, un café et quatre espaces d’exposition. Leur collection de près de 5000 œuvres comprend une riche collection d’art autochtone, notamment des œuvres de John Laford et Norval Morrisseau. La galerie possède également une grande sélection du Groupe des Sept et du Dr. Roberta Bondar. Pour tous ceux qui souhaitent perfectionner leurs compétences artistiques, la galerie organise des cours et des ateliers créatifs à l’année longue, incluant notamment des cours de peinture en style boisé.

Idéalement situé juste à côté de la galerie d’art d’Algoma, le parc de sculptures Elsie Savoie abrite un grand nombre d’œuvres importantes et éclectiques. Repérez une arche composée de dauphins sautants ou un totem façonné à partir de pièces de voitures usagées. En vous promenant, vous remarquerez le sentiment d’appartenance communautaire, même d’après son nom: le parc a été nommé en l’honneur d’un bénévole dévoué et d’un des premiers supporters de la galerie d’art d’Algoma.

Vous avez faim après votre visite de la galerie? Dirigez-vous vers la rue Queen, toute proche, pour profiter de tous les bons plats culinaires proposés. Il paraît que le Tandoori Garden a le meilleur curry en ville!

DÉCOUVREZ L'HISTOIRE DU SOO - 13H30

DÉCOUVREZ LA VILLE AU MUSÉE DE SAULT STE. MARIE

Après votre pause du dîner, rendez-vous au musée de Sault Ste. Marie, qui se trouve dans un ancien bureau de poste édouardien. Le musée retrace l’histoire du Soo, depuis l’époque où les ancêtres du peuple Ojibwé ont marché pour la première fois sur ses rives, en passant par la colonisation française et britannique, jusqu’à aujourd’hui.

Les trois étages du musée regorgent de galeries, d’expositions et de vignettes, notamment la galerie militaire Walter Wallace, le temple de la renommée sportive et la galerie des découvertes où les enfants peuvent mettre la main à la pâte.

Crédit photo: site Web du musée de Sault Ste. Marie.

PROMENADE DANS LES SALLES HISTORIQUES DU ERMATINGER CLERGUE NATIONAL HISTORIC SITE & OLD STONE HOUSE - 5H00

Un aperçu de la vie au XIXe siècle vous attend sur ce site historique national. Vous y trouverez quelques-uns des plus anciens bâtiments en pierre de l’Ontario, qui ont été construits pour le célèbre commerçant de fourrures Charles Oakes Ermatinger, et qui ont ensuite hébergé l’entrepreneur américain Francis Hector Clergue. Ermantinger et Clergue ont tous deux joué un rôle déterminant dans le développement de l’industrie et des infrastructures de la région, permettant au Soo de devenir le centre commercial qu’il est aujourd’hui.

Promenez-vous dans les pièces historiques de la Old Stone House et du Blockhouse, ou parcourez ses jardins, où sont cultivés des produits et des fleurs d’époque. Vous pouvez visiter le Heritage Discovery Centre, situé à proximité, pour faire une visite interactive de Sault Ste. Marie au XIXe siècle.

ENVOLEZ-VOUS AU BUSHPLANE CENTRE — 15H00

Votre dernière des trois options pour un musée en après-midi vous fera trouver des ailes! Dans les régions nordiques de l’Ontario, l’avion de brousse est vital, car il permet d’expédier et de transporter de la marchandise sur de grandes distances.

Dans ce musée, vous pourrez admirer des dizaines d’avions de brousse datant de plusieurs décennies. Détendez-vous dans le théâtre et découvrez la lutte contre les incendies de forêt en Ontario, depuis les airs et sur le terrain, ou montez dans le simulateur de vol Flight Adventure et découvrez des vues aériennes uniques de Sault Ste. Marie et d’Algoma.

Crédit photo: Ville de Sault Ste. Marie.

PRENEZ LA ROUTE PANORAMIQUE — 17H00

DÉTENDEZ-VOUS AVEC UN PASSAGE LE LONG DU HUB TRAIL

Sault Ste. Marie est une ville avec une vue exceptionnelle, alors mettez une paire de chaussures de marche confortables ou prenez un vélo, et descendez le Hub Trail. Ce sentier fait le tour de la ville, dont une partie magnifique longe le front de la rivière. C’est un excellent moyen de voir le fleuve et sa ville jumelle américaine du même nom, Sault Ste Marie, dans le Michigan, de l’autre côté de la frontière. Si vous souhaitez prendre un itinéraire plus décontracté, la passerelle offre également une vue fantastique et comprend quelques endroits où s’arrêter pour regarder la rivière.

D’une manière ou d’une autre, vous finirez par atteindre le Canal National Historic Site, où vous pourrez regarder les bateaux passer ou vous renseigner sur l’histoire des écluses.

De l’autre côté du canal se trouve l’île White Fish, un endroit populaire pour une balade tranquille ou une belle promenade au coucher du soleil. Vous pouvez y faire une visite autoguidée de deux heures pour découvrir le patrimoine et la culture des autochtones. Cet endroit a toujours été un lieu important pour les Ojibway: Les aînés de Batchawana racontent que lorsque le Créateur a dit à la cigale de choisir une patrie, elle s’est envolée à la recherche de celle-ci et s’est installée à Bawating. C’est actuellement un lieu de rassemblement pour la confédération des Trois Feux entre les peuples Ojibway, Potawatomi et Odawa. Pendant que vous y êtes, cherchez les panneaux d’interprétation pour en savoir plus sur cette histoire!

Cette visite à pied vous ouvrira l’appétit juste avant le souper. Pour une bouchée en fin de soirée, choisissez entre les restaurants chinois, italien, thaïlandais et du Moyen-Orient.

Crédit photo: site Web du Sault Ste. Marie Tourism.


Deuxième jour

UNE AVENTURE HORS DE LA VILLE — 10H00

PAGAYER, PEINDRE ET RANDONNER AVEC THRIVE TOURS

Retrouvez la nature lors d’une aventure guidée en canoë, en kayak, en randonnée pédestre ou en raquettes à neige. Que vous soyez débutant ou expérimenté, Thrive Tours a une option pour quiconque souhaite profiter de la nature ou apprendre à faire du kayak. Leurs sorties vont d’une excursion d’une demi-journée et de deux heures à une randonnée complète de six heures. Nous vous recommandons les visites présentant les philosophies écologiques autochtones ainsi que l’atelier de peinture et de pagaie Woodland Style. Renseignez-vous en ligne à l’avance, car une inscription préalable est nécessaire.

Pour un repas rapide sur le chemin du retour en ville, choisissez le Chummy’s Grill. Il propose un “petit-déjeuner 24h”, des hamburgers réputés et des frites maison. Ne manquez pas le drive-in “R Smokin Store”, ouvert de 7 heures à minuit, 365 jours par année.

VISITE DE L'ANCIENNE CHAPELLE ET DU CENTRE SHINGWAUK — 14H00

EXPLORER DANS L’EST

Découvrez les endroits les plus éloignés de la ville dans l’est. Dirigez-vous vers la chapelle commémorative de l’évêque Fauqier et le centre Shingwauk voisin. La chapelle de style gothique et Tudor (construite entre 1881 et 1883) porte le nom du premier évêque anglican d’Algoma et a été construite pour desservir le pensionnat Shingwauk, qui a fonctionné jusqu’en 1970.

L’Université d’Algoma a repris le site du pensionnat et, au fil du temps, s’est efforcée de rechercher, de documenter et de partager l’histoire du programme des pensionnats. Vous pouvez faire une visite guidée du Centre des pensionnats de Shingwauk ou visiter les archives pour en apprendre davantage sur la vie des survivants.

Crédit photo: Ville de Sault Ste. Marie.

LES QUARTIERS HISTORIQUES DE LA SOO — 16H00

Toujours dans l’est, vous trouverez quelques rues qui abritent certaines des maisons, des vitrines et des hôtels les plus charmants de Sault-Sainte-Marie. En vous promenant dans ces quartiers, vous verrez des exemples d’architecture géorgienne, victorienne et édouardienne soigneusement restaurés.

Pour la dernière partie de votre voyage, il est temps de tourner votre regard vers les plaisirs de la nature. Le parc Bellevue possède une flore et une faune abondantes à explorer, ainsi qu’une serre remplie de fleurs décoratives. Si vous souhaitez vous rapprocher de l’eau, traversez le petit pont terrestre jusqu’à Topsail Island et découvrez sa plage miniature. C’est l’endroit idéal pour un dernier coucher de soleil pour terminer votre voyage au Soo.

VOUS AVEZ LE TEMPS DE FAIRE UN DÉTOUR?

Vous cherchez à explorer un peu plus loin? Sault Ste. Marie est un centre important pour l’exploration en plein air, et avec une ville jumelle de l’autre côté de la rivière, il y a beaucoup à faire si vous cherchez à prolonger votre aventure nordique.

 

AGAWA CANYON ET PISTOGRAPHES

Situés à l’extrême nord de Sault Ste. Marie, ces anciens sentiers abritent certaines des plus anciennes œuvres d’art autochtones du pays: les célèbres pictogrammes d’Agawa.


UN APERÇU DE VOTRE VOYAGE


BESOIN D'UNE CARTE GÉOGRAPHIQUE?

Ce guide représente l’expérience d’un week-end et met en lumière l’une des nombreuses destinations merveilleuses de la région. Pour suggérer une destination pour un futur guide, VEUILLEZ NOUS CONTACTER.

La Fête de la culture de l’Ontario remercie ses partenaires touristiques pour leur soutien et leur aide dans le cadre de cet article. Toutes les décisions rédactionnelles ont été prises à la seule discrétion du personnel de la Fête de la culture de l’Ontario. Ce guide a été rédigé par Li Robbins.


We acknowledge the support of the Government of Canada through the Federal Economic Development Agency for Southern Ontario.


Thunder Bay

English

Thunder Bay

À Thunder Bay, les paysages magnifiques côtoient une histoire unique. Sur les rives du lac Supérieur, la ville est un amalgame de Fort William et de Port Arthur et compte la plus grande population finlandaise par habitant en dehors de la Finlande. Les indices des premiers habitants – outils en pierre, pointes de lance – témoignent d’une histoire vieille de 10 000 ans. Sur le territoire traditionnel des Anishinabek, la Première Nation de Fort William, toute proche, est un centre pour les communautés autochtones du nord-ouest de l’Ontario.

Le 25 mai 2022



Premier jour

DÉBARQUEMENT DU PRINCE ARTHUR — 10 H 00

PROMENADE AU BORD DE L’EAU

Le débarcadère Prince Arthur est un excellent emplacement pour découvrir cette ville portuaire. Les sentiers de promenade publics et les expositions d’art en font un endroit idéal pour se promener et réfléchir. Visitez le saisissant Spirit Garden, inspiré en partie par la vision du très influent peintre anishinaabe Roy Thomas, qui intègre l’art et les techniques de construction autochtones. Cette conception met en valeur le savoir-faire autochtone tout en restaurant le front de mer avec de la végétation naturelle. (À noter: le Waterfront District abrite également la Galerie d’art Ahnisnabae, fondée par la veuve de Roy Thomas, ainsi que le festival de musique Wake The Giant, qui célèbre la diversité et la culture autochtone). Si votre aperçu du lac vous donne envie d’en savoir plus, pensez à réserver une excursion en voilier – vous trouverez l’embarcation de votre choix auprès de Sail Superior au quai 3. Vous voulez rester sur la rive? L’Alexander Henry est un musée du transport – sur un bateau! Visitez Goods and Co et d’autres artisans et boutiques, ou allez prendre une bouchée dans le Waterfront District.

Prince Arthur's Landing est un centre culturel en herbe avec une vue magnifique. Crédit photo : Ville de Thunder Bay.

BAIE ET ALGOMA - 12 H 00

UN PEU DE FINLANDE À THUNDER BAY

Le quartier piétonnier Bay & Algoma fait allusion à l’histoire finlandaise et scandinave considérable de Thunder Bay avec des boutiques spécialisées telles que Finnport et The Kitchen Nook & The Finnish Bookstore. Au cours de vos promenades, gardez l’œil ouvert pour d’autres arrêts de choix, par exemple Fireweed, qui est une entreprise appartenant à des artistes, et la librairie indépendante Entershine Bookshop. Vous n’aurez que l’embarras du choix en matière de resto-bar, Madhouse, Bean Fiend, Rebel Salad, Nook, The Bridge Kitchen… vous allez peut-être devoir revenir à Bay & Algoma pour le souper aussi!

GALERIE D'ART THUNDER BAY - 15 H 00

ART AUTOCHTONE INSPIRANT

Un trajet de dix minutes en voiture vous mènera à la Thunder Bay Art Gallery. Spécialisée dans l’art contemporain produit par des artistes autochtones, la collection permanente de plus de 1 600 œuvres vise à préserver l’expression artistique et l’histoire du Nord de l’Ontario, notamment de Mary Ann Barkhouse, Christi Belcourt et Robert Houle. L’art présenté dans les trois espaces d’exposition de la galerie n’est qu’une partie de ce qui fait sa force: elle est également connue pour ses ateliers, ses discussions avec des artistes et ses camps artistiques.

Piitwewetam: Making is Medicine 2021. Image d'installation, Thunder Bay Art Gallery. Shannon Gustafson, Ryan Gustafson, Jade Gustafson, Justine Gustafson. Organisé par Leanna et Jean Marshall. Photographe: Meaghan Eley

THÉÂTRE MAGNUS - 19 H 30

LE SEUL THÉÂTRE PROFESSIONNEL DU NORD-OUEST DE L’ONTARIO

Depuis cinquante ans, le Théâtre Magnus présente des productions artistiques qui reflètent la vision de la compagnie, à savoir être un chef de file du théâtre en direct et de l’éducation artistique “novateurs et pertinents”. Intime, comptant seulement 250 sièges, et historique – le théâtre est situé dans l’école centrale de Port Arthur dans le parc Waverly – le Théâtre Magnus est l’endroit où vous pouvez tout apprécier, de la comédie musicale au drame contemporain révolutionnaire, le tout présenté par la seule compagnie théâtrale professionnelle entre Winnipeg et Sudbury.

Deuxième jour

THUNDER BAY MUSEUM — 11:00 AM

D’UN FORT WILLIAM…

Commencez la journée au centre-ville, dans le quartier des affaires de Fort William. (Ceux qui ont besoin d’un peu de caféine peuvent s’arrêter au Upshot Coffee House, qui propose du café torréfié localement et des pâtisseries artisanales). Le noyau du côté sud abritait l’ancienne ville de Fort William et c’est là que vous trouverez l’attrayant hôtel de ville de Thunder Bay, ainsi que le Temple de la renommée des sports du Nord-Ouest de l’Ontario et le Centre du patrimoine aéronautique du Nord-Ouest de l’Ontario.

Rendez-vous au musée de Thunder Bay, installé dans un ancien poste de police et palais de justice. C’est un bon endroit pour explorer une partie de l’histoire de la région à travers des œuvres autochtones (y compris des perles Ojibway et Cree) ainsi que des reliques du commerce des fourrures. Vous aurez également l’occasion d’en apprendre davantage sur les diverses industries de Thunder Bay à travers les différentes époques, dont les mines d’argent et les usines de pâtes et papiers. Tout cela sans oublier la musique, avec une galerie qui retrace l’histoire musicale de Thunder Bay, des fanfares des années 1870 aux groupes rock des années 1970.

PARC HISTORIQUE DU FORT WILLIAM - 13 H 00

… VERS UN AUTRE

Un trajet de vingt minutes en voiture vous mènera du quartier de Fort William au parc historique de Fort William, une reconstruction du poste de traite des fourrures de 1816. Il s’agit de l’une des plus grandes attractions d’histoire vivante en Amérique du Nord, où vous serez guidés par des acteurs en costumes d’époque. Situé sur 250 acres, avec plus de cinquante bâtiments patrimoniaux (ainsi qu’un centre d’accueil moderne), vous pourrez visionner de près la vie des commerçants de fourrures à travers la culture, l’artisanat, l’agriculture, la médecine et plus encore. Le campement des Anishinaabe (des témoignages des années 1800 relatent l’existence d’un camp autochtone à l’est du fort) et le campement des Voyageurs vous donneront une idée de l’intersection complexe des vies des Métis, des Écossais, des Canadiens français et des Ojibwés dans la région. (Clin d’œil scientifique: l’Observatoire astronomique David Thompson, situé dans le parc, possède l’un des plus grands télescopes du centre du Canada).

Photo avec l'aimable autorisation de Destination Ontario

ANEMKI WAJIW/MOUNT MCKAY - 15 H 30

VISITE DU MONT THUNDER

Situé sur le territoire de la Première Nation de Fort William, à douze minutes de route du parc historique de Fort William, se trouve Anemki Wajiw (Thunder Mountain), également connu sous le nom de Mont McKay, un site d’importance spirituelle pour les peuples autochtones. Le point le plus élevé des montagnes Nor’Wester, un groupe de sommets situés au sud de la ville, offre une vue magnifique. De l’observatoire, on peut voir le côté sud de la ville, le lac Supérieur, ainsi que Nanabijou (le géant endormi), une série de plateaux dont la formation est associée à une riche histoire de légendes autochtones. (Et oui, vous l’avez deviné, il ressemble à un géant endormi!) Lieu de cérémonies traditionnelles autochtones pendant des siècles, il accueille aujourd’hui les pow-wow de la Première Nation de Fort William.

Photo: Réserve des Premières Nations de Fort Williams, Thunder Bay, Ontario. Photo reproduite avec l'aimable autorisation de Destination Ontario

RESTAURANTS ÉCLECTIQUES - 18 H 00

EXPLOREZ LES DÉLICES GASTRONOMIQUES DE THUNDER BAY

Nous nous en voudrions de ne pas mentionner la scène gastronomique florissante et de plus en plus éclectique de Thunder Bay. Pour n’en nommer que quelques-uns, le Caribou Restaurant + Winebar propose une cuisine moderne nord-américaine, le Tomlin propose des plats à partager saisonniers, le Bight (situé au bord du lac) propose des plats canadiens, le Kangas Sauna, spécialisé dans les crêpes finlandaises (et la location de saunas), le Red Lion Smokehouse (pensez porc effiloché) et le Growing Season Juice Collective (chaleureux et santé).

AUDITORIUM COMMUNAUTAIRE DE THUNDER BAY - 20 H 00

RENDEZ-VOUS À PAUL SHAFFER DRIVE POUR UN SPECTACLE

Une qualité acoustique supérieure et un environnement chaleureux et intime font du TBCA une excellente salle de concert, qui accueille l’orchestre symphonique de Thunder Bay et sa saison complète de programmation d’œuvres majeures et de concerts de musique populaire. C’est également l’endroit idéal pour assister à des spectacles de comédie, de danse, de pop et de rock, et vous trouverez tout cela sur Paul Shaffer Drive, nommé en l’honneur de Paul Shaffer de Thunder Bay, célèbre pour son émission The Late Show With David Letterman.


UN APERÇU DE VOTRE VOYAGE


Besoin de directions?

Ce guide représente une expérience d’un week-end, mettant en évidence l’une des nombreuses destinations merveilleuses de la région. Pour suggérer une destination à un futur guide, merci de nous contacter.

Toutes les décisions éditoriales ont été prises à la seule discrétion du personnel de la Fête de la culture de l’Ontario. Ce guide a été écrit par Li Robbins.


We acknowledge the support of the Government of Canada through the Federal Economic Development Agency for Southern Ontario.


L'île Manitoulin

© Photographe: Peter Baumgarten

English

L'île Manitoulin

Bienvenue sur la plus grande île lacustre d’eau douce de la planète. Odawa Mnis (alias l’île Manitoulin) est connue pour la beauté naturelle de ses sentiers sinueux, ses vues sur le lac Huron et la baie Georgienne et plus d’une centaine de lacs à l’intérieur de son territoire. L’île, qui abrite six communautés des Premières Nations, y compris la fameuse région non cédée de Wiikwemkoong, ainsi que les Premières Nations de Whitefish River et de Sagamok, est un lieu profondément ancrée dans l’histoire et les cultures autochtones.

Le 15 juillet 2022



Première journée

WIIKWEMKOONG — 10H00

UN FIER HÉRITAGE

Wiky, comme on l’appelle localement, est un territoire autochtone non cédé, ce qui signifie que les droits sur la terre n’ont jamais été concédés à aucune nation. Les visites guidées sont l’un des moyens pour découvrir ce fier patrimoine, avec plusieurs options possibles selon la journée. Vous pouvez pagayer le long du lac Huron, entre les îles de pêche, et admirer la chaîne de montagnes de La Chloche lors de l’excursion “Bay of the Beaver Canoe”. L’excursion “The Unceded Journey” vous emmène sur des sites historiques pour vous familiariser avec les traités fondamentaux de 1836 et 1862, ainsi qu’avec les traditions et croyances locales. Wikwemikong Tourism est votre port d’escale pour en savoir plus et pour réserver des visites. En parlant de réservations, vous pouvez également prévoir un passage à la galerie d’art privée Mishibinijima, où vous pourrez admirer les magnifiques œuvres de l’artiste James Mishibinijima.

Excursion "Bay of the Beaver Canoe". Photo gracieuseté de Wiikwemkoong Tourism.

SENTIER DU MÉMORIAL DE BEBAMIKAWE - 13H00

EXPLORER LE SENTIER

En tant que visiteur de Wiky, vous êtes invité à en apprendre davantage sur les traditions du peuple Anishinaabek de la Confédération des Trois Feux: Ojibwe, Odawa et Potawatomi. Vous aurez l’opportunité de participer à des événements (notamment le festival culturel annuel, l’un des plus grands Pow Wows du nord-est de l’Amérique du Nord). Vous pouvez également parcourir quelques-uns des 12 kilomètres de sentiers aménagés par des professionnels et connus sous le nom de Sentier du Mémorial de Bebamikawe. Plusieurs postes d’observation pittoresques sont à votre disposition pour en savoir plus sur l’histoire des Anishinaabek et pour profiter des vues panoramiques sur le Canal Nord et la Baie Georgienne. Les amateurs de sports peuvent s’entraîner sur la piste d’un kilomètre et demi (adaptée aux vélos) et les ornithologues doivent surtout apporter leurs binocles.

En parlant de passions variées, vous trouverez en route vers Little Current le terrain de golf Rainbow Ridge, l’une des nombreuses entreprises de l’île appartenant principalement à des Autochtones, située à l’extérieur du village de Manitowaning. Cette région abrite également le célèbre Debajehmujig Theatre Group, qui fait partie de Debajehmujig Storytellers, une organisation artistique multidisciplinaire vouée à la revitalisation de la culture, de la langue et du patrimoine anishinaabek. Le site est ouvert toute la journée et propose une galerie en plus de ses spectacles de théâtre. Parmi leurs travaux exceptionnels figure la conclusion, en 2022, d’une trilogie internationale qui a débuté au Mexique et en Irlande. N’oubliez pas de consulter le site Web de Debajehmujig pour connaître les prochaines représentations.

Sculptures en bois sur le Bebamikawe Memorial Trail. Crédit photo: Peter Baumgarten, Creative Island Photography.

LITTLE CURRENT - 17H00

BATEAUX, BBQ ET BIÈRES

Un trajet de vingt-cinq minutes en voiture vous amène de Manitowaning à Little Current, le point d’accès quatre saisons de l’île par le célèbre pont tournant. C’est également la plus grande ville de l’île, donc certainement, un excellent endroit pour manger. Parmi les adresses populaires, citons Manitoulin Brewing Company et le restaurant mobile Brewgers, Elliott’s (cuisine canadienne classique) et l’hôtel Anchor Inn (connu pour son corégone). Three Cows and A Cone est une option amusante pour la pizza et (sans surprise) la crème glacée. Après le repas, une promenade sur la passerelle vous permettra d’observer les bateaux de tous les Grands Lacs, ainsi que certains bateaux encore plus éloignés – ce qui est normal, étant donné que le Canal Nord de la Baie Georgienne est considéré comme l’un des meilleurs endroits pour la navigation en eau douce. Pour de la musique sur scène, rendez-vous à Little Current en août pour participer aux festivals annuels de rock et de musique country.

Manitoulin Brewing Company. Crédit photo: Peter Baumgarten, Creative Island Photography.

Deuxième journée

SENTIER DE LA TASSE ET DE LA SOUCOUPE - 9H00

LA TASSE, LA SOUCOUPE ET UNE RANDONNÉE – MICHIGIWADINONG

L’une des attractions les plus connues de l’île est le sentier The Cup and Saucer (traduction: la tasse et la soucoupe), situé à environ vingt minutes de route à l’ouest de Little Current, sur le prolongement de l’escarpement du Niagara à Manitoulin. Michigiwadinong signifie “falaise en forme de fer de lance”, une référence à l’endroit où le célèbre filou Nanabush a déposé ses pointes de lance alors qu’il fuyait les guerriers iroquois (guerriers qu’il a tourmentés pendant des générations). Cette légende et l’histoire de la région en font un lieu emblématique. C’est aussi un plaisir pour les randonneurs, avec douze kilomètres de sentiers offrant de multiples options allant de quinze minutes à quatre heures. Il y a de bonnes raisons pour lesquelles il s’agit de l’une des randonnées les plus populaires de l’Ontario – de magnifiques falaises de 70 mètres, des vues resplendissantes sur les lacs et les champs de l’île, et de magnifiques panoramas de l’escarpement rocheux.

La sentier Cup and Saucer/Michigiwadinong. Crédit photo: Peter Baumgarten, Creative Island Photography.

M’CHIGEENG — 11H30

HISTOIRE ET ARTISANAT DU PATRIMOINE

Vous trouverez à M’Chigeeng l’Ojibwe Cultural Foundation, avec son musée, sa galerie d’art, sa boutique de souvenirs et son amphithéâtre. Apprenez davantage sur les croyances spirituelles, l’histoire et les pratiques culturelles des Anishinaabe au musée, et profitez de magnifiques objets d’artisanat, notamment des boîtes en piquants de porc-épic, des paniers en frêne et en foin d’odeur, et des sculptures en bois de cerf. Les artisans et les artistes apprécieront également cette région, car elle abrite le magasin Lillian’s Crafts (qui propose des articles fabriqués à partir de matériaux locaux et des œuvres d’art réalisées par des artistes Autochtone), ainsi que la source originale des peintures Beam Paints (pigments récoltés dans la chaîne de montagnes LaCloche), qui sont très prisées.

Ensuite, le dîner. Le Maggie’s Café propose une cuisine maison (littéralement – les recettes de Maggie sont transmises par “l’arrière-grand-mère Agnes Roy, Maggie Roy et Betsy Debassige”). Une autre option, le Maja’s Garden Bistro, se trouve à quelques minutes de marche au sud de la ville et est réputé pour sa cuisine locale et ses pâtisseries biologiques. Avis aux cinéphiles: le Weengushk Film Institute (un centre de formation au cinéma et à la télévision axé sur les artistes) est situé à M’Chigeeng et collabore avec le Weengushk International Film Festival pour présenter les œuvres de cinéastes autochtones et de divers horizons.

Fondation culturelle Ojibwe. Crédit photo: Peter Baumgarten, Creative Island Photography.

KAGAWONG — 13H30

“LE PLUS JOLI VILLAGE DE L’ONTARIO”

Kagawong, situé à mi-chemin entre M’Chigeeng et Gore Bay, a été désigné comme le plus joli village de l’Ontario et il ne fait aucun doute que c’est un endroit pittoresque au bord de l’eau. Le beau bâtiment en calcaire que vous apercevrez est le Old Mill Heritage Centre, une ancienne usine de pâte à papier devenue galerie d’art et musée. Découvrez l’histoire agricole, militaire, maritime et halieutique de l’île, ainsi que l’histoire tragique de Daniel Dodge, un descendant de la famille automobile du même nom. Kagawong abrite également la galerie Odemin, spécialisée dans la sculpture à partir de bois, de pierres et d’os trouvés sur l’île. Odemin est également un des endroits où l’on peut visiter le Cup and Saucer trail et l’attraction la plus célèbre de la région, les chutes de Bridal Veil, un joyau caché. Les nageurs, préparez-vous. Par temps chaud, vous pouvez descendre l’escalier et vous baigner sous les chutes.

Centre du patrimoine de Old Mill. Crédit photo: Peter Baumgarten.

LA BAIE DE PROVIDENCE - 17h00

ABLE ET COUCHERS DE SOLEIL SPECTACULAIRES

Providence Bay est connue pour sa plage de sable spectaculaire – et ses couchers de soleil tout aussi exceptionnels. Appelée à l’origine Bebekodawangog, ce qui signifie “là où la plage s’enroule autour de l’eau”, l’histoire raconte que ce sont les colons survivants d’un naufrage qui l’ont appelée Providence. Les eaux peu profondes en font une destination idéale pour la baignade en famille, et la pêche au touladi et au saumon y est aussi pratiquée. Admirez le lac Huron depuis ce qui est sans doute la meilleure plage du Nord de l’Ontario, ou promenez-vous sur la passerelle, peut-être avec un cornet à la main de Huron Island Time. Pour un repas plus consistant, il y a le Lake Huron Fish and Chips – le corégone est toujours un mets réputé de l’île. Et le Mutchmor and Providence Peace Café est l’endroit où vous trouverez des œuvres d’art locales et des produits de boulangerie frais. Si vous souhaitez vous familiariser avec l’histoire et l’écologie de la baie, prenez le temps de visiter le Discovery Centre. Après tout, visiter l’Île n’est rien d’autre que de découvrir ce qui en fait une destination si intrigante.

Providence Bay. Crédit photo: Peter Baumgarten, Creative Island Photography.

La Fête de la culture de l’Ontario remercie Indigenous Tourism Ontario pour son soutien et sa contribution à l’élaboration de cet itinéraire.


UN APERÇU DU VOYAGE


BESOIN D'UNE CARTE GÉOGRAPHIQUE?

Ce guide représente une expérience d’un week-end, mettant en valeur l’une des nombreuses destinations merveilleuses de la région. Pour suggérer une destination pour un futur guide, veuillez nous contacter.

Toutes les décisions rédactionnelles ont été prises à la seule discrétion du personnel de la Fête de la culture de l’Ontario. Ce guide a été rédigé par Li Robbins.


We acknowledge the support of the Government of Canada through the Federal Economic Development Agency for Southern Ontario.


Cobalt Et Rives Du Lac Temiskaming

Photo par Sue Nielsen

English

Cobalt Et Rives Du Lac Temiskaming

Bouclier canadien montagneux, vastes lacs, forêts majestueuses – bienvenue dans le nord de l’Ontario. Les peuples autochtones habitent ces terrains depuis des siècles et le lac Temiskaming, à la source de la rivière des Outaouais, en fait une région historique pour le transport et le commerce. Il y a aussi l’histoire extraordinaire de la ruée vers l’argent de Cobalt en 1903, qui a fait les manchettes dans le monde entier. Pas étonnant que la région ait été le cadre d’inspiration d’artistes comme le Groupe des Sept.

February 28, 2022



Premier jour

SENTIER DU PATRIMOINE DE COBALT SILVER - 10H00

LA RUÉE DE L’ARGENT QUI A SURPRIS LE MONDE ENTIER

La ruée vers l’argent scintillant a fait de Cobalt le quatrième plus grand producteur d’argent de l’histoire. Willet G. Miller, premier géologue provincial de l’Ontario, a noté qu’il y avait “des pièces d’argent aussi grosses que des poêlons et des boulets de canon”. En réalité, deux mille ans avant la “découverte” de l’argent par l’homme blanc, les Autochtones faisaient le commerce des métaux de la région – on a retrouvé des flûtes de Pan et des bijoux cérémoniels en argent cobalt dans des tumulus et des fouilles archéologiques partout en Amérique du Nord. Cela n’a pas découragé les prospecteurs blancs et les revendeurs. Ils ont fait croître la population de la ville, et cette croissance frénétique s’est accompagnée de toutes sortes de constructions, allant des saloons jusqu’à une salle d’opéra. La rapidité avec laquelle Cobalt est apparue se reflète aujourd’hui par les rues et les maisons à ossature de bois perchées sur les collines. C’est un peu une machine à voyager dans le temps, avec les anciens bâtiments miniers que l’on peut explorer en suivant le sentier auto-guidé du Cobalt Silver Heritage Trail. Pour un regard à travers une lentille artistique, visitez Lake Temiskaming Tours.

Photo par Sue Nielsen.

LE MUSÉE MINIER DE COBALT - 13H00

UN TRÉSOR DE L’HISTOIRE DE L’ARGENTERIE

Prenez une pause dîner au Silver Café, un endroit sans prétention où l’on sert un bon repas à bon prix. Vous pouvez aussi vous procurer des produits frais de la boulangerie au Fresh AF Market & Eatery. Tel que le nom l’indique, il s’agit d’une épicerie directement de la ferme au marché, d’où son nom: Fresh (A)s (F)arm Market. Ensuite, rendez-vous au musée minier de Cobalt, une véritable mine de trésors qui abrite la plus grande exposition au monde de minerai d’argent naturel et une collection d’objets datant de la ruée vers l’argent. À son apogée, Cobalt comptait plus de 100 mines, et c’est à elle que l’on doit la création du Toronto Standard Stock and Mining Exchange en 1908. Comme le disait la blague de l’époque, c’est à Toronto que l’on changeait de train pour se rendre à Cobalt! Il n’est pas étonnant que Cobalt ait été désignée comme la ville la plus patrimoniale de l’Ontario et qu’elle soit un lieu historique national de Parcs Canada.

DE WHITE MOUNTAIN À THUNDER / DEVIL'S ROCK - 15 H 00

UN PEU DE LECTURE, UN PEU DE RANDONNÉE

White Mountain Books est un excellent endroit pour flâner, mais aussi pour en apprendre davantage sur l’histoire locale. La librairie est même située dans un site historique, la Coniagas Shaft House #4 à l’angle de Silver Street et Prospect Avenue. Au-delà des livres, rendez-vous au Laura’s Art Shoppe pour des sculptures, des poteries et des créations en verre fabriquées localement, ainsi que des cartes et des impressions reflétant la beauté de Temiskaming. Arrêtez-vous à The Crystal Vault, un collectif d’artisans, pour des produits durables et éco-responsables. Du shopping à la randonnée – un trajet de quinze minutes vers l’est vous mènera à la magnifique falaise connue à l’origine sous le nom de Manidoo-Wabikong, aujourd’hui appelée Thunder / Devil’s Rock. La randonnée de 40 minutes (de deux à quatre kilomètres, selon le sentier) se termine par de superbes vues sur le lac Temiskaming. Thunder / Devil’s Rock a également une histoire littéraire, puisqu’il figure sur la couverture du roman policier des Hardy Boys, The House on the Cliff, écrit par l’auteur local (et très populaire) Leslie McFarlane.

Thunder / Devil's Rock. Photo gracieuseté de Thornloe Cheese

HEURE DU PUB OU DE LA TAVERNE - 18H00

REPAS DÉLICIEUX, BIÈRE ARTISANALE ET MUSIQUE EN DIRECT

Juste au nord de Cobalt se trouve Temiskaming Shores, la fusion des villes de New Liskeard et Haileybury et du canton de Dymond. (Vous avez le choix entre un motel à Haileybury ou à New Liskeard, à dix minutes de route l’un de l’autre. L’auberge Waterfront Inn de cette dernière offre une vue imprenable sur le lac). Pour une visite au pub à Cobalt, l’endroit à ne pas manquer est la Miner’s Tavern, qui propose de la musique locale en direct. Vous pouvez aussi vous rendre au Classic Theatre, le seul théâtre qui demeure de l’époque du boom de l’argent, avec des spectacles allant du théâtre à la musique en passant par la comédie. Vous vous rendez directement à Haileybury? Pensez à dîner à la Taverne L’Autochtone Américaine, qui propose “une version contemporaine des classiques de l’Amérique du Nord, vus d’une perspective autochtone”. C’est tout à fait logique, puisque la région abrite trois cultures: autochtone, québécoise et anglaise. Avis aux amateurs de café: L’Autochtone Américaine gère également le Busters Mini-Mart, un café combiné à un magasin d’alimentation spécialisée. Quant aux amateurs de bière artisanale, leur destination est The Whiskey Jack Beer Company, à Haileybury.

Photo avec l'aimable autorisation de L'Autochtone Taverne Américaine.

Deuxième jour

PROMENADE DANS HAILEBURY - 10H00

LA MAISON DU QUARTIER DES MILLIONNAIRES

Haileybury a été fondée en 1889 par Charles C. Farr, un employé de la Compagnie de la Baie d’Hudson. En tant que voisin de Cobalt au bord du lac, de nombreuses personnalités de l’industrie minière y ont établi leur résidence, comme en témoignent les belles maisons de l’époque qui existent encore sur Lakeshore Road, autrefois connu sous le nom de Millionaire’s Row. Se promener dans le centre-ville de Haileybury et jusqu’à la marina est une excellente façon de voir la ville et sa belle plage de sable, avec sa glissade d’eau.

MUSÉE DU PATRIMOINE DE HAILEYBURY / GALERIE D'ART DE TEMISKAMING - 11H00

HISTOIRE ET PATRIMOINE À HAILEYBURY

Rendez-vous au Haileybury Heritage Museum pour découvrir l’histoire de la ville, en particulier l’incendie de 1922 (l’une des dix plus grandes catastrophes naturelles de l’histoire du Canada). C’est un arrêt essentiel pour les amateurs d’histoire du Nord de l’Ontario et pour les enfants. Ces derniers se précipiteront sur le camion de pompiers, le tramway et le remorqueur exposés. Les amateurs d’histoire seront intrigués de savoir qu’après l’incendie, Toronto a envoyé une flotte de tramways… pour fournir des logements de secours. Ensuite, rendez-vous à la Temiskaming Art Gallery, une galerie d’art qui présente des artistes locaux et d’autres artistes du nord de l’Ontario. La galerie abrite également l’Open Studio Libre, un studio d’art en libre accès pour tous ceux qui ont envie de peindre.

Photo avec l'aimable autorisation de la Temiskaming Art Gallery.

NOUVEAU LISKEARD - 13H00

UN DÎNER SUR LE LAC

New Liskeard, la plus grande des trois villes qui composent Temiskaming Shores, se trouve à l’extrémité nord-ouest du lac Temiskaming, ce qui en fait l’endroit idéal pour admirer la beauté de ce vaste lac. Profitez également du dîner, avec des options telles que les cocktails vieillis au tonneau, les hamburgers artisanaux et les plats réconfortants de Tap That Bar & Kitchen, ou la fine cuisine décontractée d’Ali’s Grill & Bar. Les amateurs de café et de livres et de jeux peuvent se rendre au Chat Noir Books, qui propose une vaste collection de livres et de jeux, ainsi que des cafés spécialisés. Le Riverside Farmers’ Market est un arrêt saisonnier le samedi pour des produits frais de la ferme, de l’artisanat local et des œuvres d’art. Toujours sur le front de mer, prenez le temps de vous recueillir devant le monument à la mémoire de Shannen Koostachin, qui a mené une campagne pour la construction d’une nouvelle école dans sa communauté autochtone – le plus grand mouvement de la défense des droits mené par des jeunes dans l’histoire du Canada.

DU LITTLE CLAYBELT MUSEUM AU BISON DU NORD - 15H00

VACHES, PIONNIERS, FROMAGE… ET BISONS!

Au nord de New Liskeard, le terrain passe du bouclier accidenté aux plaines de la ceinture d’argile, ce qui surprend de nombreux visiteurs du Nord qui en sont à leur première visite. La géante Mme Claybelt, une vache de 12 pieds de haut, se dresse fièrement aux côtés du Little Claybelt Homesteaders Museum pour témoigner des prouesses agricoles de la région. Le musée lui-même examine la vie des premiers habitants de la région, des années 1880 aux années 1950. Continuez vers le nord sur la route 11 en vous arrêtant à Thornloe Cheese, une entreprise agricole primée ( à 20 minutes), et à Bison du Nord (à 30 minutes). Bison du Nord est la plus grande ferme de bisons de l’Est du Canada, avec des visites éducatives vous permettant d’approcher de près ces animaux hirsutes.

Photo avec l'aimable autorisation de Bison du Nord.

SOIRÉE À NEW LISKEARD - 19H00

DÎNER, SOUPER ET PROMENADE

Le 28 On The Lake est un endroit populaire pour le dîner. On y sert une cuisine de pub haut de gamme avec une vue imprenable sur le lac Temiskaming. Vous pouvez également vous rendre au Zante’s Bar & Grill, qui propose une cuisine de la ferme à la table. Après le dîner, promenez-vous le long du sentier de la promenade du front de mer avant d’écouter de la musique en direct dans l’un ou l’autre de ces établissements (le Zante’s organise également des soirées quiz). Avis aux francophiles: consultez le Centre culturel ARTEM pour tout ce qui concerne le bingo francophone et les barbiers chanteurs.


APERÇU DE VOTRE VOYAGE


Besoin d'une carte géographique?

Ce guide représente l’expérience d’un week-end et met en avant l’une des nombreuses destinations de la région. Pour suggérer une destination pour un futur guide, veuillez nous contacter.

Toutes les décisions rédactionnelles ont été prises à la seule discrétion du personnel de la Fête de la culture de l’Ontario. Ce guide a été rédigé par Li Robbins.


We acknowledge the support of the Government of Canada through the Federal Economic Development Agency for Southern Ontario.