Comté De Prince Edward

English

Comté De Prince Edward

Le comté de Prince Edward a été nommé (par Condé Naste Traveller et le New York Times, respectivement) “l’île la plus branchée du Canada”, un endroit où “les tendances et l’histoire se rencontrent“. Le comté, comme on l’appelle, est une destination de renommée mondiale pour ses plages magnifiques, ses villes charmantes et ses mets et vins exceptionnels. À deux heures de Toronto, il n’est pas surprenant que ce soit une destination aussi populaire.



Premier jour

VISITE D'AMELIASBURGH - 10H00

JOUR 1 – 10H00 PIONNIERS, POÈTES ET PLANTES VIVACES – COMMENCEZ VOTRE VISITE DU COMTÉ À AMELIASBURGH

Bien avant l’arrivée des colons européens, Carrying Place était un endroit de rassemblement pour les peuples Anishnaabeg, Wendat et Haudenosaunee – et un lien entre la baie de Quinte et le lac Ontario. Aujourd’hui, Carrying Place demeure un point d’accès à l’île. Et il suffit d’un court trajet en voiture (tout est à proximité dans le comté) jusqu’au village du patrimoine d’Ameliasburgh. Fondé en 1968 dans une ancienne église méthodiste wesleyenne, il s’agit désormais d’un village à l’ancienne comprenant un atelier de forgeron et un bâtiment d’apiculture. (Vérifiez bien les horaires d’ouverture sur le site Web d’Ameliasburgh Heritage Village avant d’y aller).

Si vous êtes un amateur de poésie, notez que le célèbre poète canadien Al Purdy a vécu pendant de nombreuses années sur le lac Roblin tout proche. La bibliothèque d’Ameliasburgh possède une collection d’ objets souvenirs de Purdy.

Ensuite, un court trajet de quinze minutes en voiture vous mènera au jardin de sculptures de l’Oeno Gallery à Huff Estates Winery. Vous y découvrirez comment l’art créé par la nature (pensez aux plantes vivaces) peut avoir une relation unique avec l’art créé par les humains (pensez au verre, au bronze, au bois). Et, puisque vous y êtes, profitez du paysage au Huff Estates Inn & Winery.

Photo de Karen Palmer

EXPLOREZ LA VILLE PITTORESQUE DE WELLINGTON - 13H00

JOUR 1 – 13H00 DÉCOUVREZ LES NOMBREUX CHARMES DE WELLINGTON

Il est difficile de parler de Wellington sans utiliser le mot “pittoresque”, car cette communauté abrite certaines des plus belles architectures et des plus anciennes maisons de l’Ontario, dont une datant de 1786. Wellington est également au cœur de la région des vins, ce qui en fait un point de départ idéal pour visiter les vignobles.

 Mais premièrement, allons manger! Avec la fraîcheur provenant du lac, Wellington est un endroit idéal pour dîner – la seule question étant quoi choisir. La Condesa pour des tacos? Midtown Brewing Co pour de savoureuses petites bouchées? L’hôtel-boutique/restaurant/bar Drake Devonshire pour une expérience un peu plus chic? Quelle que soit votre décision, une randonnée le long de la promenade de la plage après le dîner sera essentielle. Vous pouvez également visiter les galeries de la rue principale, par exemple la SideStreet Gallery, qui présente des artisans locaux, ou la Sybil Frank Gallery, spécialisée dans les beaux-arts.

Surveillez les bicyclettes vertes – elles indiquent les ateliers des souffleurs de verre, des potiers, etc. Bien sûr, l’art est omniprésent dans le comté, comme par exemple, le Prince Edward County Arts Trail qui se déroule à l’année longue. Il traverse Wellington, Bloomfield et Picton et relie les amateurs d’art, les commerçants et les collectionneurs aux galeries et studios professionnels.

Photo par Trevor Crowe

DÉCOUVREZ LES VINS DE LA RÉGION - 15H00

JOUR 1 – 15H00: DES VINS RAFRAÎCHISSANTS, MAIS SANS PRÉTENTION

Les plus de quarante établissements vinicoles du comté sont connus pour leur qualité en matière de vin, mais aussi pour leurs dégustations “rafraîchissantes et sans prétention”. Ils proposent des vins qui ont un sens particulier du lieu, en raison du sol poreux et riche en calcaire du comté. Les spécialités locales comprennent le Pinot Noir et le Chardonnay; l’aventure est également au rendez-vous avec des impressionnants Rieslings, Baco Noirs, Pinot Gris… et la liste continue.

Vous trouverez un certain nombre de vignobles très intéressants à proximité de Hillier, un petit village où vit une communauté artistique dynamique. (Il abrite Alchemy, une résidence d’artistes axée sur l’engagement communautaire à travers l’art, la nourriture et la conversation). Il y a la cave familiale Broken Stone Winery, qui s’enorgueillit de “vins artisanaux, cultivés par notre famille pour la vôtre”. Il y a aussi Closson Chase, une cave importante qui a contribué à la création de l’industrie des vins dans le comté et qui a été l’un des premiers à promouvoir des pratiques durables. Il y a aussi Stanners Vineyard, qui se consacre à la production de Pinot Noir de qualité exceptionnelle.

Surtout, ne négligez pas non plus les cidreries du comté! Vous trouverez la fameuse cidrerie Loch Mor Cider Co. Elle est spécialisée dans les cidres secs traditionnels de style européen, dans un cadre bucolique. (Il faut dire que les “charmants cadres pastoraux” définissent une grande partie du comté de Prince Edward).

Photo par Trevor Crowe

Deuxième jour

PROMENADE DANS LES CHAMPS DE LAVANDE - 11H00

JOUR 2 – 11H00 UN DÉPART CONTEMPLATIF ENTOURÉ DE LAVANDE… OU D’ALPAGAS

Pour commencer la journée en toute tranquillité, entourez-vous de champs de fleurs parfumées à Millefleurs, une ferme de lavande et de miel connue pour son hydromel, un délicieux vin à déguster. La boutique regorge de produits à base de lavande, de miel et d’hydromel fabriqués directement à la ferme.

Si vous êtes à la recherche de confort, passez par Chetwyn Farms, une propriété de cinquante-cinq hectares consacrée aux alpagas. Le SHED at Chetwyn est un magasin de ferme moderne spécialisé dans les produits en alpaga. Regardez ces adorables animaux laineux brouter pendant que vous décidez de votre choix de couverture douillette. Vous pouvez aussi vous rendre à la ferme voisine Noble Beast Farms pour vous rapprocher de ces douces créatures lors d’une randonnée en alpaga.

Avec l'aimable autorisation de Noble Beast Farm

DÉPART POUR LA RANDONNÉE - 13H00

JOUR 2 – 13h00: MARCHEZ OU ROULEZ SUR LA PISTE DU MILLÉNAIRE – NATURE, ART (ET BARS!)

S’il est temps de faire quelque chose de plus dynamique, allez en randonnée à pied ou à vélo le long du Millennium Trail. Ce sentier de 46 kilomètres de long s’étend de Carrying Place à Picton, le centre du comté (lui-même rempli de galeries d’art et de restaurants). Le sentier traverse la région des vignobles et compte de nombreux restaurants, brasseries et pubs de choix. Construit sur une ancienne ligne de chemin de fer, il s’agit d’une promenade ou d’une randonnée en vélo un peu plus facile (car elle est à plat), agrémentée de paysages époustouflants.

Prenez le temps de vous consacrer aux arts à Bloomfield, où vous trouverez la Hatch Gallery, qui présente les œuvres de certains des meilleurs artistes contemporains du Canada, et le Baxter Arts Centre, un espace de création artistique. (Pendant votre séjour à Bloomfield, vous voudrez peut-être aussi vous promener le long de Barker Lane pour visiter Matron Fine Beer, au milieu d’une beauté rurale).

Si vous n’êtes pas venu avec votre propre bicyclette, vous pouvez en louer à différents endroits, notamment chez Ideal Bike, basé à Wellington, Bloomfield Bicycle Company, Pedego Electric Bikes et County Bike Rentals, entre autres.

Photo par George Amaro

ÉMERVEILLEZ-VOUS DEVANT LES MAGNIFIQUES BANCS DE SABLE - 15H00

JOUR 2 – 15H00 CERTAINES DES MEILLEURES PLAGES DU CANADA SE TROUVENT À SANDBANKS

Aucun itinéraire du comté ne serait complet sans mentionner le parc provincial de Sandbanks, à une vingtaine de minutes de route de Wellington. Sandbanks abrite la plus grande formation de cordons dunaires de Baymouth au monde, avec 12 kilomètres de magnifiques dunes formées par des glaciers il y a 12500 ans. Sable blanc, eau turquoise et trois belles plages. Doit-on en dire plus?

Sandbanks offre également la possibilité de découvrir les habitats des dunes et des zones humides sur ses sentiers de randonnée. Et si vous visitez au printemps ou à l’automne, vous serez gâté par les oiseaux, car le comté est un excellent lieu d’observation pour un nombre spectaculaire d’oiseaux migrateurs. (Pour en savoir plus, pensez à visiter le Prince Edward Point Bird Observatory, à l’extrémité sud-est de l’île).

La nature n’est pas la seule forme d’art dans la région de Sandbanks – à sept minutes de route vers l’est, vous trouverez la Mad Dog Gallery, située dans une grange rénovée à charpente en bois datant du siècle dernier. Vous y verrez les œuvres d’artistes locaux, dont beaucoup inspirés par la vie du comté. (Par exemple Andrew King, dont l’art célèbre les phares locaux et l’histoire maritime).

Sandbanks est, à juste titre, une destination très populaire, aussi assurez-vous d’acheter à l’avance un permis de circulation quotidien pour garantir votre place. Mais n’oubliez pas qu’il y a toujours plus à explorer sur l’île, avec ses neuf régions distinctes, ses 800 kilomètres de rivages, ses vastes terres agricoles et son abondance de charmantes petites villes.

Image par Eve Harvey

VOUS VOULEZ PRENDRE UN DÉTOUR?

Empruntez le chemin le moins fréquenté grâce à ces opportunités exceptionnelles au sud de Picton:

  • Le Macaulay Heritage Park vous ramène au XIXe siècle. Promenez-vous dans les jardins du patrimoine; visitez l’ancienne église de Sainte-Marie-Madeleine, aujourd’hui un musée qui présente une exposition permanente consacrée à l’histoire autochtone du comté.
  • Découvrez la fascinante Birdhouse City, une communauté miniaturisée qui reproduit des bâtiments historiques du comté sous forme de cabanes à oiseaux.
    Melt Studio and Gallery est dirigé par l’artiste encaustique (cire chaude) Susan Wallis, et propose l’expérience PAUSE – un bain de forêt et des collages à l’encaustique guidés par l’artiste.
  • Pour de savoureux fromages artisanaux, c’est Black River Cheese, niché sur les abords de la rivière. Deux fermes spéciales se trouvent dans les environs: Quinta do Conde, qui propose des dîners saisonniers hyperlocaux, et Morrison Point Farm, qui possède de magnifiques clôtures historiques en pierre (et du miel en petites quantités). Les arts abondent à Black River et dans les environs, avec des studios d’artistes locaux et Black River Ridge, un camp d’été artistique.
  • Milford, autoproclamé “hameau de la convivialité”, compte trois vignobles (Lighthall Vineyards, Exultet Estates et Long Dog Winery), ainsi que PECish Baking Company et une entreprise de fleurs durables, FloraLora Flowers. Ne manquez pas le magasin général Curious Goat General Store et son expérience Bee & Blooms – une aventure immersive pour les curieux des abeilles.

Photo par Jenny Thompson

UN APERÇU DE VOTRE VOYAGE


Besoin d'une carte géographique?

Ce guide représente une expérience d’un week-end, mettant en valeur l’une des nombreuses destinations merveilleuses de la région. Pour suggérer une destination pour un futur guide, veuillez nous contacter.

Toutes les décisions rédactionnelles ont été prises à la seule discrétion du personnel de la Fête de la culture de l’Ontario. Ce guide a été rédigé par Li Robbins.


We acknowledge the support of the Government of Canada through the Federal Economic Development Agency for Southern Ontario.


Ottawa – Local

Photo credit: © Destination Ontario

English

Ottawa – Local

La capitale du pays est connue pour ses possibilités de vous en mettre plein la vue : la colline du Parlement, les festivals internationaux, les musées d’importance nationale, la plus longue patinoire du monde et le plus grand festival de tulipes. Mais des millénaires avant l’arrivée des explorateurs français, les peuples autochtones vivaient et commerçaient dans la région. Leur histoire est partout, émergeant chaque jour davantage, et vous pouvez l’entendre dans la langue : les Algonquins appelaient la région « Adawe », d’où vient le nom d’Ottawa, qui signifie « commercer ». Allez au-delà des grandes attractions pour découvrir une expérience culturelle riche, une palette de cuisines diversifiées, et la créativité de tous les coins de la capitale nationale.

16 novembre 2022



PREMIER JOUR

DEUX FERMES, DEUX FAÇONS : LA FERME EXPÉRIMENTALE ET LES FERMES MĀDAHÒKÌ - 10 H 30

PERSPECTIVES AUTOCHTONES, INDUSTRIE ET CHEVAUX OJIBWÉS

La ferme Mādahòkì s’appuie sur l’intérêt croissant pour l’agritourisme dans la ceinture verte d’Ottawa, y compris les expériences culinaires de la ferme à la table et les expériences culturelles authentiques autochtones. La ferme accueille une série d’événements autochtones célébrant les saisons : Sīgwan (printemps), Tagwàgi (automne) et Pibòn (hiver), ainsi que le festival autochtone annuel du solstice d’été. Toute l’année, la ferme abrite également un marché autochtone et cinq chevaux ojibwés, une espèce en voie de disparition.

UNE PROMENADE DANS UNE FERME EN ACTIVITÉ… EN VILLE

Dans notre monde industriel en mutation, les fermes et les villes tentent de trouver un nouvel équilibre entre elles. La ferme expérimentale centrale se trouve à quelques kilomètres du centre-ville, mais avec ses 426 hectares, c’est loin d’être une fermette. Fondée en 1886, la ferme a apporté d’importantes contributions à l’agriculture canadienne, comme le développement du blé Marquis, célèbre dans le monde entier pour sa résistance au gel. Lors de votre visite, plongez dans le patrimoine agricole de notre pays au Musée canadien de l’agriculture et de l’alimentation. Ou venez dire bonjour aux animaux: le musée abrite des vaches, des alpagas, des cochons, des chevaux, des chèvres et bien plus encore. À la Ferme expérimentale, vous emprunterez des sentiers sinueux qui vous rappelleront un domaine
britannique: des étendues de pelouse, des jardins ornementaux, un arboretum avec des arbres plantés
en 1889. Le long du chemin, vous pourrez apercevoir le canal Rideau et le lac Dow, un paysage typiquement canadien. La visite de la Ferme expérimentale est une expérience unique, littéralement: c’est la seule ferme en activité au monde située au cœur d’une capitale.

Photo courtesy of Friends of the Central Experimental Farm.

HINTONBURG HUPPÉ— 12 H 30

EXCENTRIQUE ET UNIQUE : HINTONBURG DE WELLINGTON WEST

Animé, artistique, branché, éclectique, cool : voici quelques-uns des descriptifs de Wellington West, que vous verrez à votre retour des fermes en voiture. À l’est de l’avenue Holland, c’est Hintonburg, avec ses superbes magasins spécialisés – bien loin des gares de triage, des scieries et des usines de papier du XIX e siècle. Il en va de même pour la désignation du quartier en tant que QUAD (Quartier des artistes/Arts District), car Hintonburg abrite des galeries, des studios et des restaurants amis des arts.

Quant aux magasins spécialisés, les mots d’ordre sont local et durable. Terra20 vend des produits sans cruauté, non toxiques et d’origine éthique. À Nu Grocery, la première épicerie sans déchets d’Ottawa, vous trouverez de tout, des céréales au dentifrice. Passez à Maker House Co. pour des articles de maison faits à la main par des artisans d’Ottawa. N’oubliez pas la musique : The Record Centre, fournisseur de vinyles neufs et d’occasion (et de platines), accueille aussi souvent des concerts de groupes locaux dans sa boutique.

Besoin d’une pause pour siroter et grignoter? Essayez l’une des chaînes locales aux noms qui font sourire: Ministry of Coffee and Social Affairs ou Happy Goat Coffee.

MODE ET NOURRITURE — 14 H 30

WELLINGTON VILLAGE À L’OUEST

Allez vers l’ouest (de l’avenue Holland) au Wellington Village pour une myriade de possibilités offertes par des designers canadiens indépendants. Kindred Shop and Studio propose des vêtements fabriqués de façon éthique et des cadeaux faits à Ottawa; Flock propose des articles faits à la main, locaux et durables; JV Studios & Boutique propose des marques émergentes d’Ottawa; Victoire Boutique a une approche éprise du design canadien, et d’autres boutiques encore vous attendent. Pour faire une pause dans votre magasinage, rendez-vous à la galerie NAK, ouverte en 2020, qui présente des œuvres d’art visuel contemporain.

Le Village est également un endroit idéal pour un dîner tranquille, avec plus de vingt-cinq restaurants. Parmi les possibilités, citons la cuisine canadienne contemporaine de Stofa, les plats locaux de Supply and Demand ou la cuisine de pub haut de gamme du Wellington Gastropub (alias le Wellie). En parlant de pubs, la bière artisanale est une industrie croissante d’Ottawa. Si cela vous intéresse, envisagez une visite guidée des brasseries locales, organisée par Brew Donkey.

Pour une collation rapide, essayez le Beandigen Cafe, un café appartenant à des Anishinaabe qui opèrent sur le territoire non cédé des Algonquins Anishinaabe. Situé au cœur de la ville, dans le parc Lansdowne d’Ottawa, l’endroit propose du café, de l’espresso et des collations légères, ainsi qu’un espace de vente au détail où l’on peut se procurer des produits, de l’art et de l’artisanat autochtone provenant d’artistes autochtones locaux. Beandigen est un jeu de mots sur le terme « bienvenue » en Anishinaabemowin (Ojibwé), qui a inspiré le nom et l’ambiance du café.

Photo credit: Ottawa Tourism

ASSISTEZ À UN SPECTACLE — 20 H

C’EST GRAND, C’EST CANADIEN, C’EST DU THÉÂTRE

La Great Canadian Theatre Company, ou GCTC comme l’appellent les Ottaviens, est située presque au centre de Wellington West. Elle est également au centre de la scène théâtrale locale. Le plus grand théâtre professionnel et indépendant de la ville est né en 1975 lorsque des professeurs et des étudiants diplômés de l’Université Carleton ont décidé de produire des pièces canadiennes. Après deux décennies à fouler les planches dans un garage de camions rénové, la GCTC est déménagée à Wellington West.

Aujourd’hui, elle présente des pièces et des événements théâtraux au Irving Greenberg Theatre Centre, avec sa scène principale de 262 places. Des foyers spacieux et un studio de théâtre font également de la GCTC une plaque tournante pour les événements communautaires.

Photo courtesy of Great Canadian Theatre Company.

DEUXIÈME JOUR

UNE PROMENADE DANS LE QUARTIER — 10 H 30

FLÂNEZ DANS LES RUES DU QUARTIER HISTORIQUE DE LA CÔTE-DE-SABLE

Le sol sablonneux de ce quartier résidentiel légèrement en dehors des sentiers battus, aussi connu sous le nom de Sandy Hill, explique pourquoi vous ne verrez pas beaucoup de grands bâtiments. Par contre, vous verrez de dignes ambassades et de gracieux immeubles d’habitation datant des années 1860 à 1920. Deux des plus importants premiers ministres du Canada (Sir Wilfrid Laurier et le très honorable William Lyon Mackenzie King) ont vécu dans la Côte-de-Sable. À certaines périodes de l’année, vous pouvez visiter leur ancienne demeure, la maison Laurier, un manoir de style Second Empire.

Aujourd’hui, la Côte-de-Sable est le lieu où la richesse rencontre la vie étudiante, avec des bars, des brasseries et des cafés autour de l’Université d’Ottawa. Les étudiants, les résidents et les touristes peuvent y déguster des mets du monde entier, notamment de l’Inde, de la Thaïlande, du Mexique, du Japon et du Moyen-Orient. Pour une vue imprenable sur la rivière, promenez-vous dans le parc Strathcona le long de la Rideau, où, en été, vous pourrez assister à des représentations théâtrales sous les étoiles.

GALERIE SAW — 12 H

VISITEZ L’UN DES PRINCIPAUX CENTRES D’ARTISTES AUTOGÉRÉS DU CANADA

Arrêtez-vous à la galerie SAW en route vers le marché. Ce centre d’artistes autogéré est réputé pour ses œuvres d’art et ses performances engagées sur le plan politique et social. Vous êtes attiré par le Nord? Allez voir le Nordic Lab récemment ouvert par SAW avec le Studio Annie Pootoogook, nommé en l’honneur de la célèbre artiste inuite. Assistez à un événement communautaire (des projections aux concerts en passant par les discussions avec les artistes) au Club SAW, équipé d’un bar et d’un système de sonorisation ultramoderne.

Photo credit: Justin Wonnacott

ALLEZ AU MARCHÉ - 14 H

FAITES UNE PROMENADE ARTISTIQUE AU MARCHÉ BY

Le marché By, situé à deux pas de SAW, est l’endroit idéal pour dîner dans un café. Choisissez parmi une variété de cuisines, notamment Island Flava, Island Grill, Ocho Rios Caribbean Eatery et Sweetgrass Aboriginal Bistro. Et pour les dents sucrées, rien de meilleur qu’une queue de castor. (De la pâte frite et du sucre. Que vouloir de plus?) Le lieutenant-colonel John By a asséché une tourbière de cèdres et construit un marché ici en 1827 pour que les familles des ouvriers qui construisaient le canal Rideau aient un endroit où faire leurs courses. Près de deux siècles plus tard, le marché attire toujours les habitants de la région qui y trouvent de bons produits alimentaires.

Mais c’est aussi une attraction culturelle. Suivez la carte de la Promenade des arts du marché By pour découvrir de superbes peintures murales. La promenade des arts comprend des murales réalisées par divers artistes, notamment des muralistes noirs et autochtones. Passez ensuite à l’École d’art d’Ottawa pour voir des expositions d’art contemporain et pour parcourir la boutique de peintures, de bijoux et de sculptures. Tout est produit par des artistes et artisans canadiens, dont la plupart sont locaux.

A thriving marketplace is critical to the success of any city; the ByWard Market has served Ottawa well since 1826. Photo Credit: Ottawa Tourism

LE MARCHÉ EN SOIRÉE — 19 H

LE MARCHÉ EN SOIRÉE : BOISSONS, REPAS ET RYTHMES

La vie nocturne ne manque pas dans le marché. Essayez l’historique Chateau Lafayette, alias The Laff, la plus ancienne taverne d’Ottawa depuis 1849. Vous pouvez aussi opter pour le Copper Spirits and Sights Rooftop Lounge, qui propose une cuisine d’inspiration canadienne et des cocktails artisanaux. (C’est également là qu’on trouve la plus belle vue du coucher de soleil avec le Parlement en arrière-plan.) Pour les soirées qui s’étirent, rendez-vous au Mercury Lounge, le « club soul du vingt-et-unième siècle » où les rythmes se mêlent au jazz. Profitez des spectacles de drag ou des concerts de musique soca, rap et rock. Ce lieu intime divertit Ottawa avec de la musique, des soirées de poésie et des spectacles de danse depuis plus de vingt ans.


VOTRE VOYAGE EN UN COUP D’ŒIL


VOTRE VOYAGE EN UN COUP D’ŒIL - LIENS RAPIDES

This guide represents a weekend-long experience, highlighting one of the many wonderful destinations in the area. To suggest a destination for a future guide, please contact us.

All editorial decisions were made at the sole discretion of Ontario Culture Days staff. This guide was written by Li Robbins.


We acknowledge the support of the Government of Canada through the Federal Economic Development Agency for Southern Ontario.


Belleville Et La Baie De Quinte

Photo par Justen Soule

English

Belleville Et La Baie De Quinte

Son nom officiel n’est pas la belle baie de Quinte, mais ça pourrait l’être, étant donné son charme indéniable, de tel que les gens du coin la surnomment tout simplement la Baie. C’est en effet une jeune destination touristique dont l’histoire est très ancienne: au 12e siècle, Tekanawita (le Pacificateur) y est né et a apporté une constitution de paix à la confédération iroquoise des Cinq Nations. Aujourd’hui, la baie de Quinte est de plus en plus réputée pour ses arts et sa culture (sans oublier ses nombreuses et excellentes tables).

Le 9 septembre 2022



Premier Jour

PARC DE LA PRESQU'ÎLE - 10H00

DES OISEAUX DE RIVAGE AUX OISEAUX CHANTEURS

L’observation des oiseaux est en train de prendre son envol (jeu de mots!) et constitue l’un des loisirs qui connaît la plus forte croissance en Amérique du Nord. Le parc Presqu’île, un important lieu de migration des oiseaux avec près de 338 espèces identifiées, est un excellent point d’observation pour admirer les oiseaux de rivage et les oiseaux chanteurs. Avec une vaste plage de sable et des vues sur le lac Ontario, le parc est également idéal pour faire de la marche, du vélo et du camping. (Pour en savoir plus sur l’histoire naturelle et culturelle de la région, arrêtez-vous au Centre de la nature et au Lighthouse Interpretive Centre, qui mettent en valeur l’héritage culturel du parc et son lien avec le passé du lac Ontario.

Crédit: Courtney Klumper

MUSÉE D'HISTOIRE NATURELLE DE QUINTE - 12H00

LES MERVEILLES DU MONDE

Déjeunez dans le quartier voisin de Brighton (essayez The Whistling Duck, dont la terrasse offre une vue sur le lac) ou poursuivez votre route vers Trenton, où les possibilités culinaires vont du Gogi Korean Grill au Tomasso’s Italian Grille. Le tout nouveau musée d’histoire naturelle de Quinte à Trenton (maintenant intégré à la ville de Quinte West) est un incontournable pour ceux qui sont intrigués par les merveilles du monde. Le QMNH, qui ouvre ses portes avec l’exposition World of Dinosaurs, a établi une relation avec le Musée royal de l’Ontario, ce qui signifie que vous risquez de voir des spécimens uniques du musée qui ont été prêtés à long terme. Ce n’est pas l’unique musée fascinant en ville: le Musée national de la Force aérienne du Canada explore l’histoire de l’aviation du pays et possède un parc aérien de seize acres consacré aux avions d’hier et d’aujourd’hui.

Photo avec l'aimable autorisation du Musée d'histoire naturelle de Quinte.

CENTRE-VILLE DE BELLEVILLE - 15H00

CHARME HISTORIQUE ET MODERNITÉ

Située au bord de la Baie et sur les rives de la Moira, Belleville est une perle rare: elle allie à parts égales charme historique et modernité. Visitez les galeries d’art disséminées à travers le centre-ville, notamment la Belleville Art Association et la Gallery 121 (deux coopératives qui présentent les œuvres des habitants de la région) ou la John M. Parrott Gallery de la bibliothèque publique de Belleville. Ne manquez pas non plus l’art public, notamment les peintures murales colorées de l’artiste local Chris Bennett qui recouvrent un grand nombre d’établissements. L’une d’elles se trouve sur la terrasse arrière du restaurant mexicain Chilangos, qui, soit dit en passant, est une destination culinaire de choix à Belleville. (Une autre option est The Lark – intime, moderne, et célèbre pour ses cocktails originaux). Les amateurs de magasinage peuvent choisir entre le chic et l’économique (ou les friperies) dans un grand nombre de boutiques, dont Pure Honey, Boretski Gallery, That Special Touch et Miss Priss. L’architecture historique de Belleville offre une toile de fond élégante pour se promener. Si vous aimez les pierres angulaires, les capots de fenêtres et les porches aux détails élaborés, allez voir Bellevue Terrace, de luxueuses maisons en rangée de trois étages construites en 1876.

Une courte promenade (ou trois minutes en voiture) vers l’est vous mènera dans le quartier de Old East Hill. Les maisons historiques de ces rues datent des années 1800 et constituent le cadre idéal pour le Porchfest annuel de Belleville en septembre – un festival de musique gratuit et familial qui voit des milliers de participants apprécier la musique jouée sous les porches, organisé par le Rotary Club de Belleville.

Crédit photo Ash Murell

L'EMPIRE ET PLUS ENCORE - 19H00

LES THÉATRES DE BELLEVILLE

Pour une petite ville, Belleville (50 000 habitants), aime beaucoup son théâtre. Il y a l’Empire, un ancien théâtre datant de 1938 qui présente des films indépendants et des spectacles en direct (dont certains des plus grands noms au Canada). Il y a aussi la River & Main Theatre Co. (dans l’intime Theatre in the Wings). Et il y a le Belleville Theatre Guild (théâtre communautaire de premier ordre depuis plus de soixante-dix ans). Oh, et si pour une raison ou une autre vous vous dirigez vers l’ouest, notez que plusieurs comédiens jouent également au Old Church Theatre de la ville de Quinte et au Brighton Barn Theatre.

Crédit: Photographie Jacob Côté

Deuxième jour

TYENDINAGA MOHAWK TERRITORY — 10H00

ARTISANAT AUTOCHTONES DISTINCTIFS

Vous saurez que vous êtes arrivé lorsque vous commencez à voir la langue mohawk sur les enseignes de rue et les bâtiments. Le territoire mohawk de Tyendinaga a été établi en 1784, une relocalisation forcée qui a entraîné la perte des terres ancestrales. (Visitez le Mohawk Landing sur le chemin Bayshore pour en savoir plus.) Parmi les traditions du peuple Kanienʼkehá꞉ka (Mohawk), on trouve des œuvres d’art originales et de l’artisanat très distinctif. Assurez-vous de vous arrêter au Native Renaissance, qui présente des artistes autochtones émergents et renommés, notamment Thomas B. Maracle, dont les créations en pierre, en bois et en balle de maïs sont reconnues dans le monde entier. Parmi d’autres incontournables, citons Rebecca Maracle’s Gallery & Gifts, qui présente des œuvres d’art en plumes exceptionnelles, Soaring Eagle Native Arts & Crafts, qui propose des œuvres méticuleusement fabriquées à la main avec des matériaux entièrement naturels, et Eagle POD Gallery, qui présente des sculptures uniques en leur genre de David R. Maracle. Après ce festin pour les yeux, vous aurez peut-être envie d’un festin pour l’estomac: vous trouverez du doré jaune frais dans de nombreux restaurants locaux.

Crédit photo KimberLee & David R. Maracle, Native Expressions

CHAPELLE ROYALE DE SA MAJESTÉ DES MOHAWKS – 13H00

HISTOIRE DE LA CHAPELLE

Les Mohawks étaient des alliés militaires de la Couronne britannique pendant la Révolution américaine et une partie de cet héritage est incarnée par la chapelle de Christ Church. Il s’agit de l’une des rares chapelles royales en dehors de l’Angleterre et elle revêt une très grande importance pour l’histoire autochtone et coloniale de l’île de la Tortue et du Canada. L’église elle-même, qui accueille des fidèles autochtones et non autochtones, a été construite par des Mohawks et contient un triptyque en langue mohawk. En dehors des services du dimanche, les heures d’ouverture varient, mais il vaut la peine de s’y arrêter si ce n’est que pour admirer l’architecture de style néo-gothique du XIXe siècle.

Photo credit Monika Kraska

CAVERNE ET GROTTES DE TYENDINAGA - 14H00

UNE AVENTURE SOUTERRAINE

De fantastiques fossiles, des eaux profondes et un fantôme local: tout cela se trouve ci-dessous, dans les grottes, datant de milliers d’années. Les amateurs de géologie, réjouissez-vous, les fossiles découverts ici permettent aux visiteurs de découvrir la longue histoire de cette merveille naturelle. Considérées comme un parcours facile et accessible (suffisamment pour que même les tout-petits puissent en profiter), les Tyendinaga Cavern and Caves relèvent également d’un tourisme équitable et durable qui donne aux visiteurs curieux une chance d’en apprendre plus sur l’histoire de cette merveille de la nature.

Photo avec l'aimable autorisation de Tyendinaga Cavern and Cave

PROJET ARTISTIQUE "PALLET’ABLE" DU GRAND NAPANEE – 17H00

L’ART SUR LES PATINS

Le projet artistique “Pallet’able” est un projet d’art public littéralement créé sur des palettes industrielles en bois. Une vingtaine de charmantes œuvres originales parsèment la ville, créant des éclats de couleurs vives et éblouissantes. Naviguez de palette en palette grâce à la carte en ligne du Grand Napanee. (Vous voudrez peut-être aussi incorporer un peu d’histoire locale, grâce à la carte des circuits pédestres historiques de la ville).

Crédit photo : Andrew Clarke

MUSIQUE - 19H30

PINTES, PUBS ET MUSIQUE

Commencez votre soirée tranquillement dans l’un des endroits populaires du Grand Napanee, par exemple, prenez une bière sur la petite terrasse de la Napanee Beer Company, plusieurs fois primée. Autre option, le Waterfront River Pub and Terrace (également primé), situé directement sur la rivière Napanee. (Pour un peu d’histoire, la rivière Napanee est reconnue pour avoir sa propre “seiche”, un effet de marée dû en partie aux vents forts de la rive nord du lac Ontario). Le Waterfront accueille souvent des musiciens locaux, et pour les artistes nationaux, consultez la série de concerts Starstop, conçue pour attirer les meilleurs talents canadiens en tournée dans le pays. Une dernière note musicale: pour des concerts sous le ciel (et près de la rivière), surveillez les après-midi d’été la série Music by the River dans le charmant Conservation Park.

Crédit photo Norman Paul

UN APERÇU DE VOTRE VOYAGE


BESOIN D'UNE CARTE GÉOGRAPHIQUE?

Ce guide représente l’expérience d’un week-end et met en lumière l’une des nombreuses destinations merveilleuses de la région. Pour suggérer une destination pour un futur guide, veuillez nous contacter.

La Fête de la culture de l’Ontario remercie ses partenaires touristiques pour leur soutien et leur aide dans le cadre de cet article. Toutes les décisions rédactionnelles ont été prises à la seule discrétion du personnel de la Fête de la culture de l’Ontario. Ce guide a été rédigé par Li Robbins.


We acknowledge the support of the Government of Canada through the Federal Economic Development Agency for Southern Ontario.