Guides Culturels ON

Art Public de Toronto

Toronto est un centre culturel réputé pour sa diversité dans tout le Canada. Ce qui est un peu moins connu, c’est l’ampleur et la variété des œuvres d’art public de la ville.

Lire la Suite

Belleville Et La Baie De Quinte

Son nom officiel n’est pas la belle baie de Quinte, mais ça pourrait l’être, étant donné son charme indéniable, de tel que les gens du coin la surnomment tout simplement la Baie.

Lire la suite

Cobalt Et Rives Du Lac Temiskaming

Bouclier canadien montagneux, vastes lacs, forêts majestueuses – bienvenue dans le nord de l’Ontario.

Lire la suite

Comté De Prince Edward

Le comté de Prince Edward est une destination de renommée mondiale pour ses plages magnifiques, ses villes charmantes et ses mets et vins exceptionnels. À deux heures de Toronto, il n’est pas surprenant que ce soit une destination aussi populaire.

Lire la suite

Guelph

Guelph est réputée pour ses festivals artistiques de renommée internationale, son centre-ville historique et ses magnifiques cours d’eau, les rivières Speed et Eramosa, ainsi que le lieu de naissance du célèbre poète John McCrae, qui a écrit “In Flanders Fields.”

Lire la suite

Halton Hills

Halton Hills est une communauté de villes, de hameaux et de villages le long de l’escarpement du Niagara, avec la rivière Credit qui serpente à travers les forêts, les plaines et les marais.

Read More

L’île Manitoulin

Bienvenue sur la plus grande île lacustre d’eau douce de la planète. Odawa Mnis (alias l’île Manitoulin) est connue pour la beauté naturelle de ses sentiers sinueux, ses vues sur le lac Huron et la baie Georgienne et plus d’une centaine de lacs à l’intérieur de son territoire.

Lire la suite

Les Six Nations de la rivière Grand

Situé au sud de Brantford et longeant la rivière Grand, ce territoire du sud-ouest de l’Ontario regorge d’une histoire vieille de plusieurs milliers d’années.

Lire la suite

Ottawa – Local

La capitale du pays est connue pour ses possibilités de vous en mettre plein la vue : la colline du Parlement, les festivals internationaux et les musées d’importance nationale. Mais les résidents d'Ottawa aiment aussi marcher, magasiner et profiter de leur ville - et vous aussi.

Lire la Suite

Owen Sound, Chemin vers la Liberté

Ce n’est pas sans raison qu’on a surnommé Owen Sound “la ville scénique”. Elle abrite également une histoire fascinante en tant que “station” la plus au nord du chemin de fer clandestin (Underground Railroad), qui a permis à plusieurs personnes d’échapper à l’esclavage après son abolition par l’Empire Britannique en 1834.

Lire la suite

Peterborough

Peterborough est construite sur les berges de la rivière Otonabee, d’abord connue sous le nom de Nogojiwanong, qui signifie en ojibwa “endroit à la fin des rapides.”

Lire la suite

Region de Durham Nord

La région de Durham Nord est une destination rurale de l’Ontario connue pour ses terres agricoles ondulées, ses villes charmantes et la moraine d’Oak Ridges, l’une des plus importantes formations de la ceinture verte de l’Ontario.

Lire la suite

Region de Durham Sud

La région de Durham Sud est convenablement située à quelques kilomètres de Toronto et offre de nombreuses possibilités d’excursions d’une journée.

Lire la suite

Sault Ste. Marie

Sault Ste. Marie est à jamais liée à sa rivière, “Bawating” ou “lieu des rapides”, nommée par le peuple Ojibwe.

Lire la suite

Thunder Bay

À Thunder Bay, les paysages magnifiques côtoient une histoire unique. Sur les rives du lac Supérieur, la ville est un amalgame de Fort William et de Port Arthur.

Lire la Suite

Windsor, Ville Frontiere

S’étendant le long de la rivière Détroit, Windsor est un centre d’innovation culturelle, industrielle et créative. En tant que ville la plus au sud du Canada et un point d’entrée historique dans notre pays, elle est aussi riche en matière d’histoire des Noirs.

Lire la suite


BIENTÔT DISPONIBLE!

Notre liste de destinations ne cesse de s’allonger. Nous travaillons fort pour vous présenter des histoires et des expériences de collectivités partout en Ontario.


DES ARCHIVES

Mille-îles Et La Région De Brockville

L’Ontario vous vient-il en tête lorsque vous envisagez votre prochain voyage sur une île? Il devrait. La région des Mille-Îles s’étend vers l’est le long du fleuve Saint-Laurent et comprend un nombre impressionnant de 1 864 îles réparties entre le Canada et les États-Unis.

Lire la suite

Niagara Region

Les gens croient connaître Niagara, mais la région est bien plus que ses célèbres chutes. Les vestiges des forteresses britanniques racontent l’histoire de la guerre de 1812, les artistes ont immortalisé les rapides de la rivière et les parois rocheuses érodées au-delà des chutes, et la viticulture prospère dans les champs qui s’étendent à perte de vue. Préparez-vous donc à explorer le Niagara que vous ne connaissiez pas.

Lire la suite

Ottawa – Gatineau

En ce qui concerne les villes capitales, Ottawa est plutôt facile d’accès à pied. Qu’il s’agisse d’explorer ses nombreux sites historiques, de parcourir ses galeries d’art ou de vous promener le long de la rivière, vous pourrez tout faire avec une bonne paire de chaussures ou un vélo.

Lire la suite

Waterloo

L’industrie de la technologie est peut-être ce qui vous vient à l’esprit lorsque vous pensez à Waterloo. Bien qu’elle abrite des entreprises en démarrage et les bureaux canadiens de multinationales de la technologie, la “Silicon Valley du Canada” ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui sans l’histoire des Neutres et des Six-Nations qui ont été les premiers habitants de la région, et des immigrants mennonites qui ont suivi. La région rend hommage à ses racines tout en étant tout à fait moderne, avec de nouvelles entreprises et des espaces technologiques qui se développent dans ses bâtiments historiques.

Lire la suite


We acknowledge the support of the Government of Canada through the Federal Economic Development Agency for Southern Ontario.


Art Public de Toronto

© Destination Ontario

English

Art Public De Toronto

Toronto est un centre culturel réputé pour sa diversité dans tout le Canada. Ce qui est un peu moins connu, c’est l’ampleur et la variété des œuvres d’art public de la ville. Mais avec une nouvelle initiative, L’année de l’art public à Toronto 2021-2022, tout cela est en train de changer.

October 17, 2022



Premier jour

DU GRAFFITI À GRANDE ÉCHELLE - 10H00

AU CŒUR DE L’ART DE LA RUE DANS GRAFFITI ALLEY

La Graffiti Alley de Toronto prouve à quel point l’art de rue peut être exceptionnel. Dans cette ruelle cachée derrière Queen Street West (son nom exact est Rush Lane), vous verrez des murales colorées, certaines réalisées par des artistes renommés à Toronto. Parfait pour vos séances de photos!

Les murales apparaissent partout dans la ville, par exemple la murale Storytelling de 2021 sur Central Hospital Lane à Cabbagetown (à environ une demi-heure de transport en commun de Graffiti Alley). Il s’agit du premier “couloir de guérison” de la ville, avec une série de jardins médicinaux naturels et une peinture murale basée sur des histoires de guérison autochtones. Il fait également partie du projet Laneway, qui vise à transformer les espaces publics négligés de Toronto.

Œuvre d'art par Que-Rock, Photo par Katherine Fleitas

PROMENEZ-VOUS DANS KENSINGTON - 11H00

UN FESTIN POUR TOUS VOS SENS AU MARCHÉ KENSINGTON

Le marché de Kensington est plus qu’un simple marché, c’est un quartier! À quelques pas au nord de Graffiti Alley, le marché se trouve sur le territoire traditionnel des Haudenosaunee, des Mississaugas de la Première Nation de New Credit et des Hurons-Wendat. Vous remarquerez peut-être que cette origine se reflète par l’autre nom de la rue Queen, soit Ogimaa Mikana. Ce nom correspond au projet Ogimaa Mikana, qui vise à redonner les noms originaux de lieux Anishinaabemowin aux rues et aux chemins de Toronto.

Le quartier est devenu un marché au début des années 1900, lorsque des immigrants juifs se sont installés dans la région. Cette vague de migration a également donné naissance au quartier de la mode qui se trouve à proximité, marqué par le dé à coudre géant de l’artiste Stephen Cruise, “Uniform Measure/Stack”, à l’angle de Spadina et Richmond.

Aujourd’hui, le marché est une riche tapisserie de nombreuses cultures, un marché piétonnier en plein air rempli de produits délectables, de boutiques de vêtements vintage et de restaurants éclectiques. Un endroit populaire pour écouter de la musique en direct est le restaurant/bar appelé Supermarket.

Si vous avez envie de déguster l’une des meilleures cuisines chinoises du monde, rendez-vous à quelques minutes à l’est du plus grand quartier chinois d’Amérique du Nord. C’est un défilé de fruits, de légumes et d’herbes fraîches, et ses restaurants proposent de tout, des dim sum délectables aux délicieux dumplings. (Mother’s Dumplings est l’un des endroits les plus populaires).

Bien sûr, vous pouvez passer toute une journée dans le quartier de Kensington-Chinatown, pour l’art comme pour la gastronomie. Le Musée des beaux-arts de l’Ontario, situé sur la rue Dundas, n’est qu’à quelques minutes et abrite le célèbre Henry Moore Sculpture Centre. (Pour entrer littéralement dans l’œuvre de Moore, visitez le Grange Park tout proche, et glissez sur sa célèbre sculpture “Large Two Forms”). Le guide StrollTo du quartier vous donnera encore plus de raisons de prolonger votre séjour.

Photo gracieuseté de Kensington Market BIA

PARCOUREZ LE ROM (ROYAL ONTARIO MUSEUM) - 14H00

PRENEZ LA PROMENADE DES PHILOSOPHES JUSQU’AU MUSÉE ROYAL DE L’ONTARIO

Empruntez l’un des plus beaux sentiers de la ville, le Philosopher’s Walk, qui vous fera traverser l’Université de Toronto, en suivant le Taddle Creek, désormais souterrain. À la rue Bloor, faites le tour vers l’est jusqu’au Musée royal de l’Ontario. Le ROM est à juste titre l’un des musées les plus visités au Canada, avec de vastes galeries d’art, de culture du monde, et d’histoire naturelle. Plongez dans la galerie Daphne Cockwell, une exposition permanente consacrée à l’art et à la culture des Premières Nations. L’exposition contient plus de mille œuvres, allant de magnifiques canoës en écorce de bouleau au bonnet de guerre du chef sioux Lakota Sitting Bull.

La rue Bloor elle-même abrite le Mink Mile, ainsi nommé en raison de l’abondance de boutiques haute gamme. Mais le quartier est aussi un trésor de musées, d’expositions d’art et de centres culturels, tous situés à moins d’un kilomètre à pied (ou par un court trajet en métro). Pas étonnant qu’on l’ait surnommé le Corridor culturel de la rue Bloor.

Photo avec l'aimable autorisation du Musée royal de l'Ontario

L'HEURE DU SPECTACLE! - 20H00

PRENEZ VOTRE DOSE DE MUSIQUE DANS LES SALLES ICONIQUES KOERNER ET MASSEY HALL

Deux des meilleures salles de concert de la ville se trouvent à proximité du ROM: la superbe Koerner (à trois minutes de marche) et la légendaire Massey (à vingt minutes en métro). La Koerner a ouvert ses portes en 2009 et a reçu des éloges pour son acoustique et sa beauté. Il accueille des concerts de musique classique, de jazz, de pop et de musique du monde exceptionnels. Le Massey Hall, récemment rénové, date de 1894 et a vu défiler une liste incroyable d’artistes, de Maria Callas à Bob Dylan en passant par Glenn Gould et Bob Marley.

Lisa Sakulensky Photography

Deuxième jour

COMMENCEZ PAR LE LAC - 10H00

MÉDITATION AU JARDIN MUSICAL

Le captivant Toronto Music Garden vous permettra de commencer votre journée en toute tranquillité, au bord du lac. L’œuvre musicale qui l’a inspiré, la première suite pour violoncelle non accompagné de Bach, se reflète dans le jardin lui-même, avec chaque mouvement correspondant à une section différente.

Du calme du jardin à l’agitation de la ville – et à la couleur, grâce au Toronto Colour Walk, créé par la Toronto West BIA. Les bâtiments du centre-ville peuvent être gris, mais les éclats de couleur créés par des artistes donnent vie à la ville. Cette promenade autoguidée vous emmène à la rencontre d’une série de sculptures et de peintures murales, dont deux œuvres de Douglas Coupland ( et oui, Douglas Coupland, l’auteur de Generation X): l’amusante “Bobber Plaza” et “Superior”, inspirée du tableau “North Shore, Lake Superior, 1926” de l’artiste du Groupe des Sept Lawren Harris.

Photo publiée avec l'aimable autorisation de la ville de Toronto

DÉJEUNER À LESLIEVILLE- 13H00

HISTOIRE ET TENDANCES, DE LA DISTILLERIE À LESLIEVILLE

Deuxième arrêt: Dirigez-vous à l’est, vers Leslieville, un coin branché, et faites un arrêt en cours de route dans le Distillery District. Là, vous pourrez vous promener dans l’enclave réservée aux piétons, où vous trouverez des restaurants, des boutiques et des galeries, tous installés dans d’anciens bâtiments industriels victoriens. Continuez vers Leslieville, ainsi nommé en l’honneur du célèbre jardinier George Leslie, dont les pépinières du XIXe siècle s’étendaient sur 150 hectares. Des artefacts provenant des champs autour des rues Jones et Queen suggèrent que bien avant les fleurs et les fruits, les peuples autochtones campaient dans ou près de ce qui est maintenant le parc Leslie Grove. Aujourd’hui, le quartier a un air de village, décontracté et amusant, avec de nombreuses options pour les gourmands. Notez bien: Prenez le tramway de la Distillerie à Leslieville pour traverser le pont de la rue Queen sous lequel se trouve l’élégante installation artistique d’Eldon Garnet, “Time and a Clock”.

Photo reproduite avec l'aimable autorisation de Leslieville BIA

MARCHEZ SUR LE DON - 15H00

MARCHEZ DANS LE DON RAVINE POUR DÉCOUVRIR LA FORÊT URBAINE ET LES SURPRISES SCULPTÉES

Toronto est une ville de ravins, un réseau de forêts urbaines idéal pour le vélo, la marche et l’observation occasionnelle d’animaux sauvages. Accédez au Lower Don Trail (une promenade de 4,7 kilomètres le long de la rivière Don) au pont de la rue Queen et dirigez-vous vers le nord. Vous passerez sous la magnifique arche du viaduc Prince Edward (mieux connu sous le nom de viaduc Bloor, rendu célèbre par le roman In The Skin of a Lion de Michael Ondaatje). Vous rencontrerez ensuite “Monsters for Beauty, Permanence, and Individuality”, des reconstitutions de gargouilles provenant de bâtiments historiques de Toronto. Ces sculptures saisissantes ont été créées par l’artiste cri Omaskêko Duane Linklater dans le cadre du programme d’art du Don River Valley Park. Une fois que vous aurez fait le plein d’énergie, rendez-vous au Danforth et à Greektown pour déguster d’alléchantes spécialités grecques.

"Monsters for Beauty, Permanence and Individuality" de Duane Linklater. Photo de Yuula Benivolski.

ASSISTER À UN SPECTACLE - 20H00

C’EST L’HEURE DE LA MUSIQUE… OU DE LA DANSE… OU DU THÉATRE.

Construit en tant que cinéma en 1919, le Danforth Music Hall, un endroit charmant, accueille des musiciens locaux et internationaux. Il présente des spectacles intimes (sa capacité est d’environ 1 400 personnes) et a une allure typiquement locale, bordé par Riverdale, une communauté verdoyante. Ou, si vous préférez les pièces de théâtre, faites un court trajet en tramway vers le sud pour vous rendre au Crow’s Theatre. Le Crow’s a ouvert ses portes en 2017 dans un élégant nouveau complexe doté d’un bar dans le hall. Depuis, il est rapidement devenu une destination culturelle prééminente avec un penchant pour les œuvres créatives, farouchement contemporaines (et fréquemment canadiennes).

Tramway Crowsnest, photo de Dahlia Katz

APERÇU DE VOTRE VOYAGE


Besoin d'une carte géographique?

Ce guide représente l’expérience d’un week-end et met en avant l’une des nombreuses destinations de la région. Pour suggérer une destination pour un futur guide, veuillez nous contacter.

Toutes les décisions rédactionnelles ont été prises à la seule discrétion du personnel de la Fête de la culture de l’Ontario. Ce guide a été rédigé par Li Robbins.


We acknowledge the support of the Government of Canada through the Federal Economic Development Agency for Southern Ontario.


Sault Ste. Marie

English

Sault Ste. Marie

Sault Ste. Marie est à jamais liée à sa rivière, “Bawating” ou “lieu des rapides”, nommée par le peuple Ojibwe. Même les colonisateurs français, lorsqu’ils sont arrivés au 17e siècle, ont appelé la région “Saults de Sainte-Marie”, ce qui se traduit par “chutes de Sainte-Marie”, encore une fois d’après les eaux spectaculaires qui s’y déversent. Une grande partie de votre expérience culturelle en ville peut se dérouler le long de ses rives, avec des galeries, des musées et des œuvres d’art public qui s’étalent le long de la rivière. Et au-delà des limites de la ville, la rivière étant une autoroute naturelle vers les Grands Lacs et le “Grand Nord”, il n’est pas surprenant que le Soo et sa rivière aient fleuri ensemble.



Premier jour

PROMENADE DANS LE PARC DES SCULPTURES ET LA GALERIE D'ART D'ALGOMA - 10H00

Fondée en 1975, la galerie d’art d’Algoma possède des studios, un café et quatre espaces d’exposition. Leur collection de près de 5000 œuvres comprend une riche collection d’art autochtone, notamment des œuvres de John Laford et Norval Morrisseau. La galerie possède également une grande sélection du Groupe des Sept et du Dr. Roberta Bondar. Pour tous ceux qui souhaitent perfectionner leurs compétences artistiques, la galerie organise des cours et des ateliers créatifs à l’année longue, incluant notamment des cours de peinture en style boisé.

Idéalement situé juste à côté de la galerie d’art d’Algoma, le parc de sculptures Elsie Savoie abrite un grand nombre d’œuvres importantes et éclectiques. Repérez une arche composée de dauphins sautants ou un totem façonné à partir de pièces de voitures usagées. En vous promenant, vous remarquerez le sentiment d’appartenance communautaire, même d’après son nom: le parc a été nommé en l’honneur d’un bénévole dévoué et d’un des premiers supporters de la galerie d’art d’Algoma.

Vous avez faim après votre visite de la galerie? Dirigez-vous vers la rue Queen, toute proche, pour profiter de tous les bons plats culinaires proposés. Il paraît que le Tandoori Garden a le meilleur curry en ville!

DÉCOUVREZ L'HISTOIRE DU SOO - 13H30

DÉCOUVREZ LA VILLE AU MUSÉE DE SAULT STE. MARIE

Après votre pause du dîner, rendez-vous au musée de Sault Ste. Marie, qui se trouve dans un ancien bureau de poste édouardien. Le musée retrace l’histoire du Soo, depuis l’époque où les ancêtres du peuple Ojibwé ont marché pour la première fois sur ses rives, en passant par la colonisation française et britannique, jusqu’à aujourd’hui.

Les trois étages du musée regorgent de galeries, d’expositions et de vignettes, notamment la galerie militaire Walter Wallace, le temple de la renommée sportive et la galerie des découvertes où les enfants peuvent mettre la main à la pâte.

Crédit photo: site Web du musée de Sault Ste. Marie.

PROMENADE DANS LES SALLES HISTORIQUES DU ERMATINGER CLERGUE NATIONAL HISTORIC SITE & OLD STONE HOUSE - 5H00

Un aperçu de la vie au XIXe siècle vous attend sur ce site historique national. Vous y trouverez quelques-uns des plus anciens bâtiments en pierre de l’Ontario, qui ont été construits pour le célèbre commerçant de fourrures Charles Oakes Ermatinger, et qui ont ensuite hébergé l’entrepreneur américain Francis Hector Clergue. Ermantinger et Clergue ont tous deux joué un rôle déterminant dans le développement de l’industrie et des infrastructures de la région, permettant au Soo de devenir le centre commercial qu’il est aujourd’hui.

Promenez-vous dans les pièces historiques de la Old Stone House et du Blockhouse, ou parcourez ses jardins, où sont cultivés des produits et des fleurs d’époque. Vous pouvez visiter le Heritage Discovery Centre, situé à proximité, pour faire une visite interactive de Sault Ste. Marie au XIXe siècle.

ENVOLEZ-VOUS AU BUSHPLANE CENTRE — 15H00

Votre dernière des trois options pour un musée en après-midi vous fera trouver des ailes! Dans les régions nordiques de l’Ontario, l’avion de brousse est vital, car il permet d’expédier et de transporter de la marchandise sur de grandes distances.

Dans ce musée, vous pourrez admirer des dizaines d’avions de brousse datant de plusieurs décennies. Détendez-vous dans le théâtre et découvrez la lutte contre les incendies de forêt en Ontario, depuis les airs et sur le terrain, ou montez dans le simulateur de vol Flight Adventure et découvrez des vues aériennes uniques de Sault Ste. Marie et d’Algoma.

Crédit photo: Ville de Sault Ste. Marie.

PRENEZ LA ROUTE PANORAMIQUE — 17H00

DÉTENDEZ-VOUS AVEC UN PASSAGE LE LONG DU HUB TRAIL

Sault Ste. Marie est une ville avec une vue exceptionnelle, alors mettez une paire de chaussures de marche confortables ou prenez un vélo, et descendez le Hub Trail. Ce sentier fait le tour de la ville, dont une partie magnifique longe le front de la rivière. C’est un excellent moyen de voir le fleuve et sa ville jumelle américaine du même nom, Sault Ste Marie, dans le Michigan, de l’autre côté de la frontière. Si vous souhaitez prendre un itinéraire plus décontracté, la passerelle offre également une vue fantastique et comprend quelques endroits où s’arrêter pour regarder la rivière.

D’une manière ou d’une autre, vous finirez par atteindre le Canal National Historic Site, où vous pourrez regarder les bateaux passer ou vous renseigner sur l’histoire des écluses.

De l’autre côté du canal se trouve l’île White Fish, un endroit populaire pour une balade tranquille ou une belle promenade au coucher du soleil. Vous pouvez y faire une visite autoguidée de deux heures pour découvrir le patrimoine et la culture des autochtones. Cet endroit a toujours été un lieu important pour les Ojibway: Les aînés de Batchawana racontent que lorsque le Créateur a dit à la cigale de choisir une patrie, elle s’est envolée à la recherche de celle-ci et s’est installée à Bawating. C’est actuellement un lieu de rassemblement pour la confédération des Trois Feux entre les peuples Ojibway, Potawatomi et Odawa. Pendant que vous y êtes, cherchez les panneaux d’interprétation pour en savoir plus sur cette histoire!

Cette visite à pied vous ouvrira l’appétit juste avant le souper. Pour une bouchée en fin de soirée, choisissez entre les restaurants chinois, italien, thaïlandais et du Moyen-Orient.

Crédit photo: site Web du Sault Ste. Marie Tourism.


Deuxième jour

UNE AVENTURE HORS DE LA VILLE — 10H00

PAGAYER, PEINDRE ET RANDONNER AVEC THRIVE TOURS

Retrouvez la nature lors d’une aventure guidée en canoë, en kayak, en randonnée pédestre ou en raquettes à neige. Que vous soyez débutant ou expérimenté, Thrive Tours a une option pour quiconque souhaite profiter de la nature ou apprendre à faire du kayak. Leurs sorties vont d’une excursion d’une demi-journée et de deux heures à une randonnée complète de six heures. Nous vous recommandons les visites présentant les philosophies écologiques autochtones ainsi que l’atelier de peinture et de pagaie Woodland Style. Renseignez-vous en ligne à l’avance, car une inscription préalable est nécessaire.

Pour un repas rapide sur le chemin du retour en ville, choisissez le Chummy’s Grill. Il propose un “petit-déjeuner 24h”, des hamburgers réputés et des frites maison. Ne manquez pas le drive-in “R Smokin Store”, ouvert de 7 heures à minuit, 365 jours par année.

VISITE DE L'ANCIENNE CHAPELLE ET DU CENTRE SHINGWAUK — 14H00

EXPLORER DANS L’EST

Découvrez les endroits les plus éloignés de la ville dans l’est. Dirigez-vous vers la chapelle commémorative de l’évêque Fauqier et le centre Shingwauk voisin. La chapelle de style gothique et Tudor (construite entre 1881 et 1883) porte le nom du premier évêque anglican d’Algoma et a été construite pour desservir le pensionnat Shingwauk, qui a fonctionné jusqu’en 1970.

L’Université d’Algoma a repris le site du pensionnat et, au fil du temps, s’est efforcée de rechercher, de documenter et de partager l’histoire du programme des pensionnats. Vous pouvez faire une visite guidée du Centre des pensionnats de Shingwauk ou visiter les archives pour en apprendre davantage sur la vie des survivants.

Crédit photo: Ville de Sault Ste. Marie.

LES QUARTIERS HISTORIQUES DE LA SOO — 16H00

Toujours dans l’est, vous trouverez quelques rues qui abritent certaines des maisons, des vitrines et des hôtels les plus charmants de Sault-Sainte-Marie. En vous promenant dans ces quartiers, vous verrez des exemples d’architecture géorgienne, victorienne et édouardienne soigneusement restaurés.

Pour la dernière partie de votre voyage, il est temps de tourner votre regard vers les plaisirs de la nature. Le parc Bellevue possède une flore et une faune abondantes à explorer, ainsi qu’une serre remplie de fleurs décoratives. Si vous souhaitez vous rapprocher de l’eau, traversez le petit pont terrestre jusqu’à Topsail Island et découvrez sa plage miniature. C’est l’endroit idéal pour un dernier coucher de soleil pour terminer votre voyage au Soo.

VOUS AVEZ LE TEMPS DE FAIRE UN DÉTOUR?

Vous cherchez à explorer un peu plus loin? Sault Ste. Marie est un centre important pour l’exploration en plein air, et avec une ville jumelle de l’autre côté de la rivière, il y a beaucoup à faire si vous cherchez à prolonger votre aventure nordique.

 

AGAWA CANYON ET PISTOGRAPHES

Situés à l’extrême nord de Sault Ste. Marie, ces anciens sentiers abritent certaines des plus anciennes œuvres d’art autochtones du pays: les célèbres pictogrammes d’Agawa.


UN APERÇU DE VOTRE VOYAGE


BESOIN D'UNE CARTE GÉOGRAPHIQUE?

Ce guide représente l’expérience d’un week-end et met en lumière l’une des nombreuses destinations merveilleuses de la région. Pour suggérer une destination pour un futur guide, VEUILLEZ NOUS CONTACTER.

La Fête de la culture de l’Ontario remercie ses partenaires touristiques pour leur soutien et leur aide dans le cadre de cet article. Toutes les décisions rédactionnelles ont été prises à la seule discrétion du personnel de la Fête de la culture de l’Ontario. Ce guide a été rédigé par Li Robbins.


We acknowledge the support of the Government of Canada through the Federal Economic Development Agency for Southern Ontario.


Guelph

Parc Royal City à Guelph, avec la permission de Brandon Marsh Photography.

English

Guelph

Guelph est réputée pour ses festivals artistiques de renommée internationale, son centre-ville historique et ses magnifiques cours d’eau, les rivières Speed et Eramosa, ainsi que le lieu de naissance du célèbre poète John McCrae, qui a écrit “In Flanders Fields”. Oh, et sans oublier la bière. En effet, l’abondance d’excellentes bières artisanales a amené certains à déclarer que Guelph est une ville véritablement “brassicole”.

Le 5 août 2022



Premier jour

MUSÉE CIVIQUE - 11H00

L’HISTOIRE D’UNE VILLE

Ce musée est à ne pas manquer – il est situé à côté de la magnifique basilique de Notre-Dame, un exemple impressionnant du style néo-gothique de la haute époque victorienne qui rappelle une cathédrale médiévale française. Le musée raconte l’histoire de Guelph depuis bien avant la colonisation, (Guelph est construite sur les terres des peuples Anishinaabek), jusqu’à la fondation de la ville, à la vie contemporaine de cette communauté multiculturelle et dynamique. C’est un lieu d’apprentissage et de divertissement. Nombreux sont les enfants qui se régalent dans la galerie des familles, avec ses expositions amusantes et interactives.

Musée Civique. Photo reproduite avec l'aimable autorisation de Brandon Marsh Photography.

PLACE DU MARCHÉ - 12H30

LA MAGIE SUR PLACE

Certaines places de ville ont une sorte de magie, et Market Square en fait définitivement partie. Jolie en hiver lorsque les patineurs sur glace la contournent, et charmante en été quand la patinoire se transforme en énorme pataugeoire. En toutes saisons, les bâtiments historiques en pierre calcaire en font un endroit agréable pour regarder les gens passer. Ce charme est en partie dû à sa conception: il s’agit d’une version moderne du quartier du marché original des années 1800. De plus, Market Square abrite l’impressionnant hôtel de ville de Guelph, des spectacles et des événements comme le festival de jazz annuel d’automne. De plus, les restaurants du centre-ville, situés à quelques pas, vous permettront de découvrir de nombreux plats savoureux. (Quelques endroits à ne pas manquer: Planet Bean Coffee, Eric the Baker, La Cucina, Eat Thai, et Rise and Shine Island Flavour). Guelph, il faut le noter, ne plaisante pas en matière de gastronomie! Ce n’est pas surprenant compte tenu de ses racines agricoles et de son ouverture à la diversité culinaire.

Place du Marché. Musée Civique. Photo reproduite avec l'aimable autorisation de Brandon Marsh Photography.

LE JUNCTION & SUNNEY ACRES; LE WARD & ST. GEORGES - 14H30

LE JUNCTION ET LE WARD

Deux des quartiers les plus intrigants de Guelph sont adjacents au centre-ville. À l’est, il y a St. Patrick’s Ward et St. Georges (parfois appelé simplement “The Ward”) avec une architecture allant des bungalows datant de la guerre mondiale aux majestueuses maisons victoriennes. C’est également dans ce quartier que se trouve le Guelph Little Theatre, qui fait honneur à son slogan: un petit théâtre avec de grandes productions. Le GLT a également une longue histoire, puisqu’il offre des spectacles exceptionnels aux amateurs de théâtre depuis 1935. Ensuite, dirigez-vous vers l’ouest, vers le quartier Junction & Sunny Acres, la partie “Junction” du nom étant un clin d’œil à l’ancien chemin de fer Guelph Junction. Vous pourrez assister à une célébration vivante de l’histoire ferroviaire locale grâce à “Blossom Junction”, un train entièrement composé de fleurs. Ne manquez pas non plus le Heritage Hall tout proche, qui abrite notamment la Guelph Black Heritage Society. Il a été construit par des personnes fuyant l’esclavage et arrivant par le Chemin de fer clandestin (Underground Railroad). Consultez le calendrier de la Heritage Society pour en savoir plus sur les événements qui présentent cette histoire par le biais de la musique, des mots et plus encore.

Photo reproduite avec l'aimable autorisation de Brandon Marsh Photography.

LE CENTRE RIVER RUN - 19H30

ARTS SUR LA RIVIÈRE

Le River Run est le principal centre des arts de la scène de Guelph, merveilleusement situé sur le bord de la rivière Speed. L’entrée à elle seule vaut la peine d’être visitée avec son mur de cuivre, une création de l’artiste de Guelph Peter Johnston, et qui retrace l’histoire de ceux qui ont vécu le long de la rivière depuis ses débuts. Le centre a ouvert ses portes en 1997, mais auparavant, la patinoire de vitesse qui y était installée offrait également un divertissement à part entière. Il fut un temps où les orchestres jouaient de gracieuses valses pendant que les patineurs la contournaient. Aujourd’hui, le River Run Centre est l’endroit où l’on peut assister à une gamme complète d’arts du spectacle, y compris des concerts, des comédies musicales, des pièces de théâtre, de la danse et des spectacles destinés à toute la famille.

Photo reproduite avec l'aimable autorisation de Dean Palmer.

Deuxième jour

L'ARBORETUM - 10H30

UN MONDE D’ARBRES

Ouvert de l’aube jusqu’au coucher du soleil, l’Arboretum est une salle de classe vivante pour les étudiants et professeurs de l’Université de Guelph, mais c’est aussi un lieu de détente pour tous. Les vastes jardins, forêts et sentiers comprennent des collections thématiques comme Native Trees of Ontario, axée sur la conservation des plantes ligneuses autochtones de la province. Et le “Monde des arbres” c’est vraiment cela – plus de 400 espèces d’arbres et d’arbustes qui permettent de comparer les similitudes et les différences des plantes ligneuses de l’hémisphère nord. Il y a de nombreuses possibilités de sentiers de randonnée, notamment le Trillium, une boucle qui traverse dix collections de plantes, et le Mtigwaaki, conçu en collaboration avec des aînés anishinaabe, des détenteurs de connaissances et des scientifiques de l’environnement pour expliquer la forêt d’un point de vue anishinaabek.

Arboretum, UofG

GALERIE D'ART DE GUELPH - 12H00

ART DANS LA GALERIE, ART DANS LE JARDIN

L’AGG est l’une des plus importantes galeries et l’un des plus grands parcs de sculptures au Canada, donc naturellement vous devrez visiter les deux. La seule question est de savoir par où commencer, à l’intérieur ou à l’extérieur? Le parc de sculptures Donald Forster est le plus grand parc de sculptures d’une galerie publique au Canada, avec des œuvres variées de sculpteurs canadiens et internationaux. À l’intérieur, l’accent est mis sur l’art autochtone et l’art canadien contemporain, notamment une collection unique de dessins inuits. Ne manquez pas la collection d’argenterie canadienne contemporaine, la seule du genre dans une galerie publique au Canada, et une vitrine de premier ordre de l’art de l’orfèvrerie.

Photo reproduite avec l'aimable autorisation de Galerie D'Art du Guelph

MAISON MCCRAE - 14H00

“LES ALOUETTES, QUI CHANTENT ENCORE BRAVEMENT…”

Au champ d’honneur, les coquelicots s’envolent… Il n’y a pas de poème canadien plus célèbre de la première guerre mondiale – ou même de tous les temps! Le poète, médecin et soldat John McCrae l’a écrit après la mort d’un jeune ami dans le sillage de la bataille d’Ypres, en Belgique, en 1915, sans connaître l’impact incroyable que son poème aurait. Les coquelicots rouges en sont venus à symboliser les soldats morts pendant cette guerre – y compris McCrae lui-même. La maison McCrae est le chalet en pierre où cet homme extraordinaire est né en 1872, et elle offre aux visiteurs la possibilité d’en apprendre davantage sur l’homme derrière le poème, de sa vie familiale à ses nombreuses réalisations médicales et militaires.

La photo de la maison McCrae est une gracieuseté de Brandon Marsh Photography.

ROYAL CITY PARK - 15H00

RÉFLEXION AU BORD DE LA RIVIÈRE

À cinq minutes de marche de la maison McCrae, vous arriverez au Royal City Park, un endroit de recueil idéal pour réfléchir à tout ce qui s’est passé auparavant. L’espace du feu sacré situé ici a été créé par les peuples autochtones locaux et est utilisé pour des rassemblements spirituels de prière, de gratitude et de guérison personnelle. Parcourez le sentier récréatif de près de cinq kilomètres du parc pour découvrir une autre façon de profiter de la tranquillité des berges de la rivière.

Photo reproduite avec l'aimable autorisation de Brandon Marsh Photography.

BRASSERIES ARTISANALES DE GUELPH - 18H30

GUELPH, UNE BRASSERIE PLEINE D’ENTRAIN

Certaines personnes de Guelph disent que “la bière a construit cette ville”, étant donné l’importance des premières brasseries pour le développement commercial de la ville. La plus célèbre est sans doute la Sleeman Breweries, qui date de la fin du XIXe siècle. Aujourd’hui, Guelph est réputée pour sa bière artisanale, et vous trouverez sans doute de nouveaux favoris à travers la ville, notamment Brothers Brewing Company, Royal City Brewing Company, Fixed Gear, et la plus ancienne microbrasserie indépendante du Canada, Wellington Brewery, qui accueillent tous chaleureusement les visiteurs. Et si la bière n’est pas votre truc, ne vous inquiétez pas, Guelph abrite également deux distilleries – Spring Mill Distillery et Dixon’s Distilled Spirits. À la vôtre!

Photo reproduite avec l'aimable autorisation de la Wellington Brewery.

APERÇU DE VOTRE VOYAGE


BESOIN D'UNE CARTE GÉOGRAPHIQUE?

Ce guide représente l’expérience d’un week-end, et met en lumière l’une des nombreuses et merveilleuses destinations de la région. Pour suggérer une destination pour un futur guide, veuillez . Nous contacter.

Toutes les décisions rédactionnelles ont été prises à la seule discrétion du personnel de la Fête de la culture de l’Ontario. Ce guide a été rédigé par Li Robbins.


We acknowledge the support of the Government of Canada through the Federal Economic Development Agency for Southern Ontario.


Comté De Prince Edward

English

Comté De Prince Edward

Le comté de Prince Edward a été nommé (par Condé Naste Traveller et le New York Times, respectivement) “l’île la plus branchée du Canada”, un endroit où “les tendances et l’histoire se rencontrent“. Le comté, comme on l’appelle, est une destination de renommée mondiale pour ses plages magnifiques, ses villes charmantes et ses mets et vins exceptionnels. À deux heures de Toronto, il n’est pas surprenant que ce soit une destination aussi populaire.



Premier jour

VISITE D'AMELIASBURGH - 10H00

JOUR 1 – 10H00 PIONNIERS, POÈTES ET PLANTES VIVACES – COMMENCEZ VOTRE VISITE DU COMTÉ À AMELIASBURGH

Bien avant l’arrivée des colons européens, Carrying Place était un endroit de rassemblement pour les peuples Anishnaabeg, Wendat et Haudenosaunee – et un lien entre la baie de Quinte et le lac Ontario. Aujourd’hui, Carrying Place demeure un point d’accès à l’île. Et il suffit d’un court trajet en voiture (tout est à proximité dans le comté) jusqu’au village du patrimoine d’Ameliasburgh. Fondé en 1968 dans une ancienne église méthodiste wesleyenne, il s’agit désormais d’un village à l’ancienne comprenant un atelier de forgeron et un bâtiment d’apiculture. (Vérifiez bien les horaires d’ouverture sur le site Web d’Ameliasburgh Heritage Village avant d’y aller).

Si vous êtes un amateur de poésie, notez que le célèbre poète canadien Al Purdy a vécu pendant de nombreuses années sur le lac Roblin tout proche. La bibliothèque d’Ameliasburgh possède une collection d’ objets souvenirs de Purdy.

Ensuite, un court trajet de quinze minutes en voiture vous mènera au jardin de sculptures de l’Oeno Gallery à Huff Estates Winery. Vous y découvrirez comment l’art créé par la nature (pensez aux plantes vivaces) peut avoir une relation unique avec l’art créé par les humains (pensez au verre, au bronze, au bois). Et, puisque vous y êtes, profitez du paysage au Huff Estates Inn & Winery.

Photo de Karen Palmer

EXPLOREZ LA VILLE PITTORESQUE DE WELLINGTON - 13H00

JOUR 1 – 13H00 DÉCOUVREZ LES NOMBREUX CHARMES DE WELLINGTON

Il est difficile de parler de Wellington sans utiliser le mot “pittoresque”, car cette communauté abrite certaines des plus belles architectures et des plus anciennes maisons de l’Ontario, dont une datant de 1786. Wellington est également au cœur de la région des vins, ce qui en fait un point de départ idéal pour visiter les vignobles.

 Mais premièrement, allons manger! Avec la fraîcheur provenant du lac, Wellington est un endroit idéal pour dîner – la seule question étant quoi choisir. La Condesa pour des tacos? Midtown Brewing Co pour de savoureuses petites bouchées? L’hôtel-boutique/restaurant/bar Drake Devonshire pour une expérience un peu plus chic? Quelle que soit votre décision, une randonnée le long de la promenade de la plage après le dîner sera essentielle. Vous pouvez également visiter les galeries de la rue principale, par exemple la SideStreet Gallery, qui présente des artisans locaux, ou la Sybil Frank Gallery, spécialisée dans les beaux-arts.

Surveillez les bicyclettes vertes – elles indiquent les ateliers des souffleurs de verre, des potiers, etc. Bien sûr, l’art est omniprésent dans le comté, comme par exemple, le Prince Edward County Arts Trail qui se déroule à l’année longue. Il traverse Wellington, Bloomfield et Picton et relie les amateurs d’art, les commerçants et les collectionneurs aux galeries et studios professionnels.

Photo par Trevor Crowe

DÉCOUVREZ LES VINS DE LA RÉGION - 15H00

JOUR 1 – 15H00: DES VINS RAFRAÎCHISSANTS, MAIS SANS PRÉTENTION

Les plus de quarante établissements vinicoles du comté sont connus pour leur qualité en matière de vin, mais aussi pour leurs dégustations “rafraîchissantes et sans prétention”. Ils proposent des vins qui ont un sens particulier du lieu, en raison du sol poreux et riche en calcaire du comté. Les spécialités locales comprennent le Pinot Noir et le Chardonnay; l’aventure est également au rendez-vous avec des impressionnants Rieslings, Baco Noirs, Pinot Gris… et la liste continue.

Vous trouverez un certain nombre de vignobles très intéressants à proximité de Hillier, un petit village où vit une communauté artistique dynamique. (Il abrite Alchemy, une résidence d’artistes axée sur l’engagement communautaire à travers l’art, la nourriture et la conversation). Il y a la cave familiale Broken Stone Winery, qui s’enorgueillit de “vins artisanaux, cultivés par notre famille pour la vôtre”. Il y a aussi Closson Chase, une cave importante qui a contribué à la création de l’industrie des vins dans le comté et qui a été l’un des premiers à promouvoir des pratiques durables. Il y a aussi Stanners Vineyard, qui se consacre à la production de Pinot Noir de qualité exceptionnelle.

Surtout, ne négligez pas non plus les cidreries du comté! Vous trouverez la fameuse cidrerie Loch Mor Cider Co. Elle est spécialisée dans les cidres secs traditionnels de style européen, dans un cadre bucolique. (Il faut dire que les “charmants cadres pastoraux” définissent une grande partie du comté de Prince Edward).

Photo par Trevor Crowe

Deuxième jour

PROMENADE DANS LES CHAMPS DE LAVANDE - 11H00

JOUR 2 – 11H00 UN DÉPART CONTEMPLATIF ENTOURÉ DE LAVANDE… OU D’ALPAGAS

Pour commencer la journée en toute tranquillité, entourez-vous de champs de fleurs parfumées à Millefleurs, une ferme de lavande et de miel connue pour son hydromel, un délicieux vin à déguster. La boutique regorge de produits à base de lavande, de miel et d’hydromel fabriqués directement à la ferme.

Si vous êtes à la recherche de confort, passez par Chetwyn Farms, une propriété de cinquante-cinq hectares consacrée aux alpagas. Le SHED at Chetwyn est un magasin de ferme moderne spécialisé dans les produits en alpaga. Regardez ces adorables animaux laineux brouter pendant que vous décidez de votre choix de couverture douillette. Vous pouvez aussi vous rendre à la ferme voisine Noble Beast Farms pour vous rapprocher de ces douces créatures lors d’une randonnée en alpaga.

Avec l'aimable autorisation de Noble Beast Farm

DÉPART POUR LA RANDONNÉE - 13H00

JOUR 2 – 13h00: MARCHEZ OU ROULEZ SUR LA PISTE DU MILLÉNAIRE – NATURE, ART (ET BARS!)

S’il est temps de faire quelque chose de plus dynamique, allez en randonnée à pied ou à vélo le long du Millennium Trail. Ce sentier de 46 kilomètres de long s’étend de Carrying Place à Picton, le centre du comté (lui-même rempli de galeries d’art et de restaurants). Le sentier traverse la région des vignobles et compte de nombreux restaurants, brasseries et pubs de choix. Construit sur une ancienne ligne de chemin de fer, il s’agit d’une promenade ou d’une randonnée en vélo un peu plus facile (car elle est à plat), agrémentée de paysages époustouflants.

Prenez le temps de vous consacrer aux arts à Bloomfield, où vous trouverez la Hatch Gallery, qui présente les œuvres de certains des meilleurs artistes contemporains du Canada, et le Baxter Arts Centre, un espace de création artistique. (Pendant votre séjour à Bloomfield, vous voudrez peut-être aussi vous promener le long de Barker Lane pour visiter Matron Fine Beer, au milieu d’une beauté rurale).

Si vous n’êtes pas venu avec votre propre bicyclette, vous pouvez en louer à différents endroits, notamment chez Ideal Bike, basé à Wellington, Bloomfield Bicycle Company, Pedego Electric Bikes et County Bike Rentals, entre autres.

Photo par George Amaro

ÉMERVEILLEZ-VOUS DEVANT LES MAGNIFIQUES BANCS DE SABLE - 15H00

JOUR 2 – 15H00 CERTAINES DES MEILLEURES PLAGES DU CANADA SE TROUVENT À SANDBANKS

Aucun itinéraire du comté ne serait complet sans mentionner le parc provincial de Sandbanks, à une vingtaine de minutes de route de Wellington. Sandbanks abrite la plus grande formation de cordons dunaires de Baymouth au monde, avec 12 kilomètres de magnifiques dunes formées par des glaciers il y a 12500 ans. Sable blanc, eau turquoise et trois belles plages. Doit-on en dire plus?

Sandbanks offre également la possibilité de découvrir les habitats des dunes et des zones humides sur ses sentiers de randonnée. Et si vous visitez au printemps ou à l’automne, vous serez gâté par les oiseaux, car le comté est un excellent lieu d’observation pour un nombre spectaculaire d’oiseaux migrateurs. (Pour en savoir plus, pensez à visiter le Prince Edward Point Bird Observatory, à l’extrémité sud-est de l’île).

La nature n’est pas la seule forme d’art dans la région de Sandbanks – à sept minutes de route vers l’est, vous trouverez la Mad Dog Gallery, située dans une grange rénovée à charpente en bois datant du siècle dernier. Vous y verrez les œuvres d’artistes locaux, dont beaucoup inspirés par la vie du comté. (Par exemple Andrew King, dont l’art célèbre les phares locaux et l’histoire maritime).

Sandbanks est, à juste titre, une destination très populaire, aussi assurez-vous d’acheter à l’avance un permis de circulation quotidien pour garantir votre place. Mais n’oubliez pas qu’il y a toujours plus à explorer sur l’île, avec ses neuf régions distinctes, ses 800 kilomètres de rivages, ses vastes terres agricoles et son abondance de charmantes petites villes.

Image par Eve Harvey

VOUS VOULEZ PRENDRE UN DÉTOUR?

Empruntez le chemin le moins fréquenté grâce à ces opportunités exceptionnelles au sud de Picton:

  • Le Macaulay Heritage Park vous ramène au XIXe siècle. Promenez-vous dans les jardins du patrimoine; visitez l’ancienne église de Sainte-Marie-Madeleine, aujourd’hui un musée qui présente une exposition permanente consacrée à l’histoire autochtone du comté.
  • Découvrez la fascinante Birdhouse City, une communauté miniaturisée qui reproduit des bâtiments historiques du comté sous forme de cabanes à oiseaux.
    Melt Studio and Gallery est dirigé par l’artiste encaustique (cire chaude) Susan Wallis, et propose l’expérience PAUSE – un bain de forêt et des collages à l’encaustique guidés par l’artiste.
  • Pour de savoureux fromages artisanaux, c’est Black River Cheese, niché sur les abords de la rivière. Deux fermes spéciales se trouvent dans les environs: Quinta do Conde, qui propose des dîners saisonniers hyperlocaux, et Morrison Point Farm, qui possède de magnifiques clôtures historiques en pierre (et du miel en petites quantités). Les arts abondent à Black River et dans les environs, avec des studios d’artistes locaux et Black River Ridge, un camp d’été artistique.
  • Milford, autoproclamé “hameau de la convivialité”, compte trois vignobles (Lighthall Vineyards, Exultet Estates et Long Dog Winery), ainsi que PECish Baking Company et une entreprise de fleurs durables, FloraLora Flowers. Ne manquez pas le magasin général Curious Goat General Store et son expérience Bee & Blooms – une aventure immersive pour les curieux des abeilles.

Photo par Jenny Thompson

UN APERÇU DE VOTRE VOYAGE


Besoin d'une carte géographique?

Ce guide représente une expérience d’un week-end, mettant en valeur l’une des nombreuses destinations merveilleuses de la région. Pour suggérer une destination pour un futur guide, veuillez nous contacter.

Toutes les décisions rédactionnelles ont été prises à la seule discrétion du personnel de la Fête de la culture de l’Ontario. Ce guide a été rédigé par Li Robbins.


We acknowledge the support of the Government of Canada through the Federal Economic Development Agency for Southern Ontario.


Peterborough

Peterborough

Peterborough est construite sur les berges de la rivière Otonabee, d’abord connue sous le nom de Nogojiwanong, qui signifie en ojibwa “endroit à la fin des rapides”. L’Otonabee (ou Odenabe, “rivière qui bat comme un cœur”) n’est pas le seul cours d’eau à sillonner la ville: un canal (faisant partie de la voie navigable Trent-Severn) et un ruisseau (Jackson Creek) la traversent également. Ainsi, la culture de Peterborough est intrinsèquement liée à ce cadre unique et saisissant.



Premier jour

LE MUSÉE CANADIEN DU CANOT - 10H00

UN CANOË À CHAQUE COIN DE RUE
Vous savez que vous êtes à Peterborough lorsque vous apercevez un canoë à presque tous les coins de rue. Certains sont terrestres, comme l’installation artistique Jiimaan’ndewemgadnong – The Place Where the Heart of the Canoe Beats, (l’endroit où bat le cœur du canoë), à l’angle des rues King et Water, par l’artiste anishinaabe Tia Cavanagh.

Mais il n’y a pas de meilleur endroit pour comprendre l’importance de cet objet que le Musée canadien du canot. Il s’agit de la plus grande collection d’embarcations à rames au monde, remplie de magnifiques canoës et kayaks historiques. La collection s’étend des énormes pirogues des Premières Nations du Nord-Ouest du Pacifique aux canoës d’écorce des Béothuks de Terre-Neuve. En 2023, le musée est prêt à s’agrandir dans un nouvel emplacement et un nouveau bâtiment sur l’eau, avec davantage d’expositions reflétant ses relations de collaboration entre les peuples autochtones et non autochtones.

QUARTIER DES CAFÉS DE HUNTER STREET - 12H00

LA VIE DE CAFÉ, À LA MANIÈRE DE PETERBOROUGH

Peterborough est une petite ville, avec une population d’un peu plus de 84 000 habitants. Mais elle peut se vanter d’avoir un quartier avec plusieurs cafés très dynamiques le long de Hunter Street West. Il s’agit de deux rues où l’on trouve des bars, des cafés et des boutiques, dont The Only Café, perché au bord de Jackson Creek. The Only est une institution connue pour ses excellents sandwichs, son décor excentrique, et comme un lieu de rassemblement privilégié pour tout le monde, allant des étudiants aux politiciens. Un autre favori de longue date est le Black Honey Bakery, un café accueillant et confortable qui propose des brunchs savoureux et des options végétaliennes. Côté shopping, rendez-vous dans les rues Hunter et George pour trouver des vêtements branchés (S.O.S. – Save Our Soles), des vêtements de marque locale “Ptbo Northern Originals” (Flavour), ou des bijoux et cadeaux artisanaux (Hi Ho Silver).

Photo gracieuseté de Peterborough DBIA.

HUTCHISON HOUSE - 13H00

VOYEZ COMMENT VIVAIENT LES COLONISATEURS

Retournez dans le passé à Hutchison House, à quelques pas de Hunter Street. Les habitants ont construit la maison en 1837 pour inciter le premier médecin résident de Peterborough, le docteur John Hutchison, à rester dans les environs – ils ont réussi. Aujourd’hui, la maison est remplie d’instruments médicaux, de livres et de meubles de l’époque. Le musée possède également des souvenirs appartenant au cousin du bon docteur, Sir Sandford Fleming, célèbre ingénieur, scientiste et inventeur. La conception par Fleming d’un précurseur du patin à roues alignées est l’un des nombreux objets charmants en exposition. En été, prenez le thé sur la terrasse; en hiver, sirotez-le près de l’âtre ouvert dans la cuisine de la maison Hutchison.

LIFT LOCK - 14H00

LE PLUS GRAND ASCENSEUR À BATEAUX DU MONDE

Merveille d’ingénierie, le Lift Lock est la plus grande écluse à ascenseur hydraulique au monde et est conçu pour soulever des bateaux de près de vingt mètres. Le Lift Lock Visitor Centre explique comment elle fonctionne et répond à toutes vos questions sur la voie navigable Trent-Severn (le canal de 386 kilomètres de long qui relie le lac Ontario à la baie Georgienne).

Vous voulez entrer dans les coulisses de l’écluse ascenseur? Une croisière en bateau Lift Lock vous permet d’avoir une vue d’ensemble de l’écluse. Ou, pour une expérience à couper le souffle, apportez votre propre kayak ou canoë et participez à l’événement annuel Lock ‘n’ Paddle.

En hiver, patinez sur le canal sous la puissante écluse. En été, pique-niquez sur les berges du canal.

Photo gracieuseté de Peterborough & the Kawarthas Economic Development. Photo par Justen Soule.

GALERIE D'ART DE PETERBOROUGH - 15H00

ART CONTEMPORAIN SUR LE (PETIT) LAC

Située au sud du centre-ville sur le Petit Lac, l’AGP est un petit bijou d’art contemporain. Sa collection permanente comprend des œuvres d’artistes autochtones régionaux importants (Mary Anne Barkhouse, Michael Belmore), ainsi que des artistes provenant de plus loin (Daphne Odjig, Carl Beam, Jane Ash Poitras et Rebecca Belmore). Pendant que vous y êtes, passez à la boutique de la galerie pour y trouver des objets d’art et d’artisanat régionaux uniques, ainsi que des objets amusants pour les enfants. Pour un après-midi d’été tranquille, ne manquez pas de déguster la crème glacée au bord de la rivière au Silver Bean, un chalet situé à 10 minutes à pied au nord de la galerie.

PETERBOROUGH CULINAIRE - 18H00

VIN, REPAS ET PROMENADE DANS L’OTONABEE

L’excellence et la diversité sont les marques des atouts culinaires de la ville, par exemple la cuisine mexicaine de La Hacienda (et le mercado adjacent), la cuisine vietnamienne de Hanoi House (et les huîtres) et Fresh Dreams (tapas espagnoles traditionnelles). Tous sont situés autour de Hunter Street West, non loin du sentier magnifiquement aménagé du Millennium Park. Une randonnée facile après le repas le long de l’Otonabee, qui comprend des sculptures et une exposition retraçant l’histoire autochtone et de la colonisation de la ville.

Photo gracieuseté de Peterborough DBIA.

SPECTACLES EN DIRECT - 21H00

DU BLACK HORSE AU RED DOG – DE LA MUSIQUE POUR TOUS!

Peterborough est une ville qui aime la musique, et deux de ses établissements renommés sont The Black Horse (jazz et blues) et la Historic Red Dog Tavern (reggae, rock et hip hop). Oui, le mot “historique” fait partie du nom officiel de l’établissement, qui a ouvert ses portes en tant qu’hôtel en 1883 et s’est ensuite transformé en “établissement de la musique en direct”. Plus d’un musicien légendaire (Neil Young, Ronnie Hawkins, Jeff Healey) a joué au Red Dog, une tradition qui se poursuit aujourd’hui avec des groupes locaux de renommée nationale et des étoiles montantes.

Photo gracieuseté de Peterborough DBIA.

Deuxième jour

UN ALLER-RETOUR DE NOGOJIWANONG À PETERBOROUGH

CONNEXION AUTHENTIQUE AVEC LA TERRE, L’EAU ET LES GENS – 10H00

Peterborough est connue sous de nombreux noms: The ‘Boro, The Patch, Ptbo, Electric City, et de plus en plus par son nom original Ojibwe, Nogojiwanong. Pour mieux comprendre la culture autochtone, dirigez-vous à 30 minutes de route en direction nord vers la Première Nation de Curve Lake. En chemin, profitez de la vue panoramique sur la rivière pendant la majeure partie du trajet.

Vous y trouverez le Whetung Ojibwa Centre et le Curve Lake Cultural Centre. Le centre culturel de Curve Lake se consacre à la préservation des traditions et des cérémonies au sein de la communauté. Plongez dans l’histoire et la culture de ce peuple, les Michi Saagiig Anishnaabeg, et découvrez leur langue, leur géographie, leur histoire et leurs traditions.

Deux minutes plus loin sur la même route, le Whetung Ojibwa Centre propose une collection spectaculaire d’artisanat et d’objets d’art autochtones provenant de la Première Nation de Curve Lake et d’à travers le reste du Canada. En plus de la boutique, il y a aussi un musée avec des mâts totémiques, des coiffes, des mocassins, des attrape-rêves et plus encore, le tout dans un bâtiment de 10 000 pieds carrés. Ce centre est ouvert sept jours sur sept, et si vous êtes dans la région à la fin de l’été, vous êtes invités à assister au Pow Wow annuel.

LAKEFIELD - 13H30

PRENEZ LA ROUTE PANORAMIQUE DE LA RIVIÈRE POUR RETOURNER À LAKEFIELD.

Peterborough jouit d’une proximité enviable avec de beaux lacs et de charmantes villes. Lors de votre retour, arrêtez-vous dans la petite ville de Lakefield, qui se trouve entre le lac Katchewanooka et l’Otonabee. Lakefield a une grande tradition littéraire: les auteurs Susanna Moodie, Catherine Parr Traill et Margaret Lawrence y ont tous élu domicile. Cette histoire locale en fait un lieu logique pour le festival littéraire annuel de Lakefield, qui se tient en juillet. Quelques endroits populaires à considérer pour diner: Le pub Canoe & Paddle, le Cassis Bistro (restaurant gastronomique) et The Nutty Bean, qui possède “la meilleure véranda” de la ville.

Photo gracieuseté de Peterborough & the Kawarthas Economic Development. Photo par Justen Soule.

MUSÉE ET ARCHIVES DE PETERBOROUGH - 15H00

En arrivant à l’extrémité nord de Peterborough, vous trouverez le Peterborough Museum and Archives, un musée familial qui raconte l’histoire locale. Des premières communautés autochtones à la première vague d’immigration irlandaise, en passant par l’essor et le déclin de la ville en tant que ville industrielle et au-delà, leur collection retrace toute cette histoire.

Pour un déjeuner matinal, promenez-vous dans l’East City. Un autre endroit de choix: Ashburnham Ale House, pour des bières locales et une cuisine de pub haut de gamme.

JACKSON PARK - 16H30

UNE FORÊT DANS LA VILLE – UN PAYSAGE DU PATRIMOINE CULTUREL

Jackson Park est l’un des rares parcs de l’Ontario à abriter une forêt ancienne et à avoir été récemment désigné paysage du patrimoine culturel. Pourtant, il n’est qu’à cinq minutes de route de Hutchison House. Promenez-vous autour de l’étang, un lieu de prédilection pour les oiseaux aquatiques et ceux qui souhaitent les photographier. Faites une pause sur le pont pagode de 1894 qui a été restauré. Vous pouvez aussi emprunter le sentier de Jackson Creek, long de 4,2 kilomètres, dont les eaux tumultueuses vous serviront de bande sonore pour la marche, le vélo ou le ski de fond – le club nordique de Peterborough entretien des pistes de ski classiques. Omemee (ville natale de l’auteur-compositeur Neil Young) est également une destination favorite des cyclistes. Le trajet aller-retour de 44 kilomètres vous fera passer par le pont à chevalets de Doube et vous offrira une vue spectaculaire sur la vallée de Buttermilk.

CENTRE DES ARTS DU SPECTACLE DE MARKET HALL - 19H00

AU MARCHÉ POUR LA MUSIQUE, LE THÉÂTRE OU LA DANSE

Situé sous la tour de l’horloge de Peterborough, le Market Hall est connu pour ses représentations théâtrales et musicales, mais c’est aussi un centre communautaire dynamique où se déroulent des débats politiques et plus encore. Spacieux mais toujours intime, il a parcouru un long chemin depuis son époque de marché alimentaire au XIXe siècle. Assistez à un spectacle tout en vérifiant par vous-même la théorie locale que le Market Hall, magnifiquement restauré, n’a aucune mauvaise place dans toute la salle.

Le Market Hall Performing Arts Centre. Photo par Bradley Boyle.

VOUS VOULEZ FAIRE UN DÉTOUR ?

ZONE DE CONSERVATION DES GROTTES DE VARSOVIE

L’aire de conservation des grottes de Varsovie, aussi connue sous le nom de Warsaw, (à vingt minutes en voiture de Lakefield) répondra à toutes vos envies de plein air, avec des sentiers de randonnée pédestre, du camping, de la pagaie, de la pêche ou de la natation sur l’Indian River. Vous pouvez même faire de la spéléologie dans les sept grottes du même nom, qui se sont formées à la fin de la dernière période glaciaire.


UN APERÇU DE VOTRE VOYAGE


BESOIN D'UNE CARTE GÉOGRAPHIQUE?

Ce guide représente l’expérience d’un week-end et met en lumière l’une des nombreuses destinations merveilleuses de la région. Pour suggérer une destination pour un futur guide, VEUILLEZ NOUS CONTACTER.

La Fête de la culture de l’Ontario remercie ses partenaires touristiques pour leur soutien et leur aide dans le cadre de cet article. Toutes les décisions rédactionnelles ont été prises à la seule discrétion du personnel de la Fête de la culture de l’Ontario. Ce guide a été rédigé par Li Robbins.


We acknowledge the support of the Government of Canada through the Federal Economic Development Agency for Southern Ontario.


Thunder Bay

English

Thunder Bay

À Thunder Bay, les paysages magnifiques côtoient une histoire unique. Sur les rives du lac Supérieur, la ville est un amalgame de Fort William et de Port Arthur et compte la plus grande population finlandaise par habitant en dehors de la Finlande. Les indices des premiers habitants – outils en pierre, pointes de lance – témoignent d’une histoire vieille de 10 000 ans. Sur le territoire traditionnel des Anishinabek, la Première Nation de Fort William, toute proche, est un centre pour les communautés autochtones du nord-ouest de l’Ontario.

Le 25 mai 2022



Premier jour

DÉBARQUEMENT DU PRINCE ARTHUR — 10 H 00

PROMENADE AU BORD DE L’EAU

Le débarcadère Prince Arthur est un excellent emplacement pour découvrir cette ville portuaire. Les sentiers de promenade publics et les expositions d’art en font un endroit idéal pour se promener et réfléchir. Visitez le saisissant Spirit Garden, inspiré en partie par la vision du très influent peintre anishinaabe Roy Thomas, qui intègre l’art et les techniques de construction autochtones. Cette conception met en valeur le savoir-faire autochtone tout en restaurant le front de mer avec de la végétation naturelle. (À noter: le Waterfront District abrite également la Galerie d’art Ahnisnabae, fondée par la veuve de Roy Thomas, ainsi que le festival de musique Wake The Giant, qui célèbre la diversité et la culture autochtone). Si votre aperçu du lac vous donne envie d’en savoir plus, pensez à réserver une excursion en voilier – vous trouverez l’embarcation de votre choix auprès de Sail Superior au quai 3. Vous voulez rester sur la rive? L’Alexander Henry est un musée du transport – sur un bateau! Visitez Goods and Co et d’autres artisans et boutiques, ou allez prendre une bouchée dans le Waterfront District.

Prince Arthur's Landing est un centre culturel en herbe avec une vue magnifique. Crédit photo : Ville de Thunder Bay.

BAIE ET ALGOMA - 12 H 00

UN PEU DE FINLANDE À THUNDER BAY

Le quartier piétonnier Bay & Algoma fait allusion à l’histoire finlandaise et scandinave considérable de Thunder Bay avec des boutiques spécialisées telles que Finnport et The Kitchen Nook & The Finnish Bookstore. Au cours de vos promenades, gardez l’œil ouvert pour d’autres arrêts de choix, par exemple Fireweed, qui est une entreprise appartenant à des artistes, et la librairie indépendante Entershine Bookshop. Vous n’aurez que l’embarras du choix en matière de resto-bar, Madhouse, Bean Fiend, Rebel Salad, Nook, The Bridge Kitchen… vous allez peut-être devoir revenir à Bay & Algoma pour le souper aussi!

GALERIE D'ART THUNDER BAY - 15 H 00

ART AUTOCHTONE INSPIRANT

Un trajet de dix minutes en voiture vous mènera à la Thunder Bay Art Gallery. Spécialisée dans l’art contemporain produit par des artistes autochtones, la collection permanente de plus de 1 600 œuvres vise à préserver l’expression artistique et l’histoire du Nord de l’Ontario, notamment de Mary Ann Barkhouse, Christi Belcourt et Robert Houle. L’art présenté dans les trois espaces d’exposition de la galerie n’est qu’une partie de ce qui fait sa force: elle est également connue pour ses ateliers, ses discussions avec des artistes et ses camps artistiques.

Piitwewetam: Making is Medicine 2021. Image d'installation, Thunder Bay Art Gallery. Shannon Gustafson, Ryan Gustafson, Jade Gustafson, Justine Gustafson. Organisé par Leanna et Jean Marshall. Photographe: Meaghan Eley

THÉÂTRE MAGNUS - 19 H 30

LE SEUL THÉÂTRE PROFESSIONNEL DU NORD-OUEST DE L’ONTARIO

Depuis cinquante ans, le Théâtre Magnus présente des productions artistiques qui reflètent la vision de la compagnie, à savoir être un chef de file du théâtre en direct et de l’éducation artistique “novateurs et pertinents”. Intime, comptant seulement 250 sièges, et historique – le théâtre est situé dans l’école centrale de Port Arthur dans le parc Waverly – le Théâtre Magnus est l’endroit où vous pouvez tout apprécier, de la comédie musicale au drame contemporain révolutionnaire, le tout présenté par la seule compagnie théâtrale professionnelle entre Winnipeg et Sudbury.

Deuxième jour

THUNDER BAY MUSEUM — 11:00 AM

D’UN FORT WILLIAM…

Commencez la journée au centre-ville, dans le quartier des affaires de Fort William. (Ceux qui ont besoin d’un peu de caféine peuvent s’arrêter au Upshot Coffee House, qui propose du café torréfié localement et des pâtisseries artisanales). Le noyau du côté sud abritait l’ancienne ville de Fort William et c’est là que vous trouverez l’attrayant hôtel de ville de Thunder Bay, ainsi que le Temple de la renommée des sports du Nord-Ouest de l’Ontario et le Centre du patrimoine aéronautique du Nord-Ouest de l’Ontario.

Rendez-vous au musée de Thunder Bay, installé dans un ancien poste de police et palais de justice. C’est un bon endroit pour explorer une partie de l’histoire de la région à travers des œuvres autochtones (y compris des perles Ojibway et Cree) ainsi que des reliques du commerce des fourrures. Vous aurez également l’occasion d’en apprendre davantage sur les diverses industries de Thunder Bay à travers les différentes époques, dont les mines d’argent et les usines de pâtes et papiers. Tout cela sans oublier la musique, avec une galerie qui retrace l’histoire musicale de Thunder Bay, des fanfares des années 1870 aux groupes rock des années 1970.

PARC HISTORIQUE DU FORT WILLIAM - 13 H 00

… VERS UN AUTRE

Un trajet de vingt minutes en voiture vous mènera du quartier de Fort William au parc historique de Fort William, une reconstruction du poste de traite des fourrures de 1816. Il s’agit de l’une des plus grandes attractions d’histoire vivante en Amérique du Nord, où vous serez guidés par des acteurs en costumes d’époque. Situé sur 250 acres, avec plus de cinquante bâtiments patrimoniaux (ainsi qu’un centre d’accueil moderne), vous pourrez visionner de près la vie des commerçants de fourrures à travers la culture, l’artisanat, l’agriculture, la médecine et plus encore. Le campement des Anishinaabe (des témoignages des années 1800 relatent l’existence d’un camp autochtone à l’est du fort) et le campement des Voyageurs vous donneront une idée de l’intersection complexe des vies des Métis, des Écossais, des Canadiens français et des Ojibwés dans la région. (Clin d’œil scientifique: l’Observatoire astronomique David Thompson, situé dans le parc, possède l’un des plus grands télescopes du centre du Canada).

Photo avec l'aimable autorisation de Destination Ontario

ANEMKI WAJIW/MOUNT MCKAY - 15 H 30

VISITE DU MONT THUNDER

Situé sur le territoire de la Première Nation de Fort William, à douze minutes de route du parc historique de Fort William, se trouve Anemki Wajiw (Thunder Mountain), également connu sous le nom de Mont McKay, un site d’importance spirituelle pour les peuples autochtones. Le point le plus élevé des montagnes Nor’Wester, un groupe de sommets situés au sud de la ville, offre une vue magnifique. De l’observatoire, on peut voir le côté sud de la ville, le lac Supérieur, ainsi que Nanabijou (le géant endormi), une série de plateaux dont la formation est associée à une riche histoire de légendes autochtones. (Et oui, vous l’avez deviné, il ressemble à un géant endormi!) Lieu de cérémonies traditionnelles autochtones pendant des siècles, il accueille aujourd’hui les pow-wow de la Première Nation de Fort William.

Photo: Réserve des Premières Nations de Fort Williams, Thunder Bay, Ontario. Photo reproduite avec l'aimable autorisation de Destination Ontario

RESTAURANTS ÉCLECTIQUES - 18 H 00

EXPLOREZ LES DÉLICES GASTRONOMIQUES DE THUNDER BAY

Nous nous en voudrions de ne pas mentionner la scène gastronomique florissante et de plus en plus éclectique de Thunder Bay. Pour n’en nommer que quelques-uns, le Caribou Restaurant + Winebar propose une cuisine moderne nord-américaine, le Tomlin propose des plats à partager saisonniers, le Bight (situé au bord du lac) propose des plats canadiens, le Kangas Sauna, spécialisé dans les crêpes finlandaises (et la location de saunas), le Red Lion Smokehouse (pensez porc effiloché) et le Growing Season Juice Collective (chaleureux et santé).

AUDITORIUM COMMUNAUTAIRE DE THUNDER BAY - 20 H 00

RENDEZ-VOUS À PAUL SHAFFER DRIVE POUR UN SPECTACLE

Une qualité acoustique supérieure et un environnement chaleureux et intime font du TBCA une excellente salle de concert, qui accueille l’orchestre symphonique de Thunder Bay et sa saison complète de programmation d’œuvres majeures et de concerts de musique populaire. C’est également l’endroit idéal pour assister à des spectacles de comédie, de danse, de pop et de rock, et vous trouverez tout cela sur Paul Shaffer Drive, nommé en l’honneur de Paul Shaffer de Thunder Bay, célèbre pour son émission The Late Show With David Letterman.


UN APERÇU DE VOTRE VOYAGE


Besoin de directions?

Ce guide représente une expérience d’un week-end, mettant en évidence l’une des nombreuses destinations merveilleuses de la région. Pour suggérer une destination à un futur guide, merci de nous contacter.

Toutes les décisions éditoriales ont été prises à la seule discrétion du personnel de la Fête de la culture de l’Ontario. Ce guide a été écrit par Li Robbins.


We acknowledge the support of the Government of Canada through the Federal Economic Development Agency for Southern Ontario.


L'île Manitoulin

© Photographe: Peter Baumgarten

English

L'île Manitoulin

Bienvenue sur la plus grande île lacustre d’eau douce de la planète. Odawa Mnis (alias l’île Manitoulin) est connue pour la beauté naturelle de ses sentiers sinueux, ses vues sur le lac Huron et la baie Georgienne et plus d’une centaine de lacs à l’intérieur de son territoire. L’île, qui abrite six communautés des Premières Nations, y compris la fameuse région non cédée de Wiikwemkoong, ainsi que les Premières Nations de Whitefish River et de Sagamok, est un lieu profondément ancrée dans l’histoire et les cultures autochtones.

Le 15 juillet 2022



Première journée

WIIKWEMKOONG — 10H00

UN FIER HÉRITAGE

Wiky, comme on l’appelle localement, est un territoire autochtone non cédé, ce qui signifie que les droits sur la terre n’ont jamais été concédés à aucune nation. Les visites guidées sont l’un des moyens pour découvrir ce fier patrimoine, avec plusieurs options possibles selon la journée. Vous pouvez pagayer le long du lac Huron, entre les îles de pêche, et admirer la chaîne de montagnes de La Chloche lors de l’excursion “Bay of the Beaver Canoe”. L’excursion “The Unceded Journey” vous emmène sur des sites historiques pour vous familiariser avec les traités fondamentaux de 1836 et 1862, ainsi qu’avec les traditions et croyances locales. Wikwemikong Tourism est votre port d’escale pour en savoir plus et pour réserver des visites. En parlant de réservations, vous pouvez également prévoir un passage à la galerie d’art privée Mishibinijima, où vous pourrez admirer les magnifiques œuvres de l’artiste James Mishibinijima.

Excursion "Bay of the Beaver Canoe". Photo gracieuseté de Wiikwemkoong Tourism.

SENTIER DU MÉMORIAL DE BEBAMIKAWE - 13H00

EXPLORER LE SENTIER

En tant que visiteur de Wiky, vous êtes invité à en apprendre davantage sur les traditions du peuple Anishinaabek de la Confédération des Trois Feux: Ojibwe, Odawa et Potawatomi. Vous aurez l’opportunité de participer à des événements (notamment le festival culturel annuel, l’un des plus grands Pow Wows du nord-est de l’Amérique du Nord). Vous pouvez également parcourir quelques-uns des 12 kilomètres de sentiers aménagés par des professionnels et connus sous le nom de Sentier du Mémorial de Bebamikawe. Plusieurs postes d’observation pittoresques sont à votre disposition pour en savoir plus sur l’histoire des Anishinaabek et pour profiter des vues panoramiques sur le Canal Nord et la Baie Georgienne. Les amateurs de sports peuvent s’entraîner sur la piste d’un kilomètre et demi (adaptée aux vélos) et les ornithologues doivent surtout apporter leurs binocles.

En parlant de passions variées, vous trouverez en route vers Little Current le terrain de golf Rainbow Ridge, l’une des nombreuses entreprises de l’île appartenant principalement à des Autochtones, située à l’extérieur du village de Manitowaning. Cette région abrite également le célèbre Debajehmujig Theatre Group, qui fait partie de Debajehmujig Storytellers, une organisation artistique multidisciplinaire vouée à la revitalisation de la culture, de la langue et du patrimoine anishinaabek. Le site est ouvert toute la journée et propose une galerie en plus de ses spectacles de théâtre. Parmi leurs travaux exceptionnels figure la conclusion, en 2022, d’une trilogie internationale qui a débuté au Mexique et en Irlande. N’oubliez pas de consulter le site Web de Debajehmujig pour connaître les prochaines représentations.

Sculptures en bois sur le Bebamikawe Memorial Trail. Crédit photo: Peter Baumgarten, Creative Island Photography.

LITTLE CURRENT - 17H00

BATEAUX, BBQ ET BIÈRES

Un trajet de vingt-cinq minutes en voiture vous amène de Manitowaning à Little Current, le point d’accès quatre saisons de l’île par le célèbre pont tournant. C’est également la plus grande ville de l’île, donc certainement, un excellent endroit pour manger. Parmi les adresses populaires, citons Manitoulin Brewing Company et le restaurant mobile Brewgers, Elliott’s (cuisine canadienne classique) et l’hôtel Anchor Inn (connu pour son corégone). Three Cows and A Cone est une option amusante pour la pizza et (sans surprise) la crème glacée. Après le repas, une promenade sur la passerelle vous permettra d’observer les bateaux de tous les Grands Lacs, ainsi que certains bateaux encore plus éloignés – ce qui est normal, étant donné que le Canal Nord de la Baie Georgienne est considéré comme l’un des meilleurs endroits pour la navigation en eau douce. Pour de la musique sur scène, rendez-vous à Little Current en août pour participer aux festivals annuels de rock et de musique country.

Manitoulin Brewing Company. Crédit photo: Peter Baumgarten, Creative Island Photography.

Deuxième journée

SENTIER DE LA TASSE ET DE LA SOUCOUPE - 9H00

LA TASSE, LA SOUCOUPE ET UNE RANDONNÉE – MICHIGIWADINONG

L’une des attractions les plus connues de l’île est le sentier The Cup and Saucer (traduction: la tasse et la soucoupe), situé à environ vingt minutes de route à l’ouest de Little Current, sur le prolongement de l’escarpement du Niagara à Manitoulin. Michigiwadinong signifie “falaise en forme de fer de lance”, une référence à l’endroit où le célèbre filou Nanabush a déposé ses pointes de lance alors qu’il fuyait les guerriers iroquois (guerriers qu’il a tourmentés pendant des générations). Cette légende et l’histoire de la région en font un lieu emblématique. C’est aussi un plaisir pour les randonneurs, avec douze kilomètres de sentiers offrant de multiples options allant de quinze minutes à quatre heures. Il y a de bonnes raisons pour lesquelles il s’agit de l’une des randonnées les plus populaires de l’Ontario – de magnifiques falaises de 70 mètres, des vues resplendissantes sur les lacs et les champs de l’île, et de magnifiques panoramas de l’escarpement rocheux.

La sentier Cup and Saucer/Michigiwadinong. Crédit photo: Peter Baumgarten, Creative Island Photography.

M’CHIGEENG — 11H30

HISTOIRE ET ARTISANAT DU PATRIMOINE

Vous trouverez à M’Chigeeng l’Ojibwe Cultural Foundation, avec son musée, sa galerie d’art, sa boutique de souvenirs et son amphithéâtre. Apprenez davantage sur les croyances spirituelles, l’histoire et les pratiques culturelles des Anishinaabe au musée, et profitez de magnifiques objets d’artisanat, notamment des boîtes en piquants de porc-épic, des paniers en frêne et en foin d’odeur, et des sculptures en bois de cerf. Les artisans et les artistes apprécieront également cette région, car elle abrite le magasin Lillian’s Crafts (qui propose des articles fabriqués à partir de matériaux locaux et des œuvres d’art réalisées par des artistes Autochtone), ainsi que la source originale des peintures Beam Paints (pigments récoltés dans la chaîne de montagnes LaCloche), qui sont très prisées.

Ensuite, le dîner. Le Maggie’s Café propose une cuisine maison (littéralement – les recettes de Maggie sont transmises par “l’arrière-grand-mère Agnes Roy, Maggie Roy et Betsy Debassige”). Une autre option, le Maja’s Garden Bistro, se trouve à quelques minutes de marche au sud de la ville et est réputé pour sa cuisine locale et ses pâtisseries biologiques. Avis aux cinéphiles: le Weengushk Film Institute (un centre de formation au cinéma et à la télévision axé sur les artistes) est situé à M’Chigeeng et collabore avec le Weengushk International Film Festival pour présenter les œuvres de cinéastes autochtones et de divers horizons.

Fondation culturelle Ojibwe. Crédit photo: Peter Baumgarten, Creative Island Photography.

KAGAWONG — 13H30

“LE PLUS JOLI VILLAGE DE L’ONTARIO”

Kagawong, situé à mi-chemin entre M’Chigeeng et Gore Bay, a été désigné comme le plus joli village de l’Ontario et il ne fait aucun doute que c’est un endroit pittoresque au bord de l’eau. Le beau bâtiment en calcaire que vous apercevrez est le Old Mill Heritage Centre, une ancienne usine de pâte à papier devenue galerie d’art et musée. Découvrez l’histoire agricole, militaire, maritime et halieutique de l’île, ainsi que l’histoire tragique de Daniel Dodge, un descendant de la famille automobile du même nom. Kagawong abrite également la galerie Odemin, spécialisée dans la sculpture à partir de bois, de pierres et d’os trouvés sur l’île. Odemin est également un des endroits où l’on peut visiter le Cup and Saucer trail et l’attraction la plus célèbre de la région, les chutes de Bridal Veil, un joyau caché. Les nageurs, préparez-vous. Par temps chaud, vous pouvez descendre l’escalier et vous baigner sous les chutes.

Centre du patrimoine de Old Mill. Crédit photo: Peter Baumgarten.

LA BAIE DE PROVIDENCE - 17h00

ABLE ET COUCHERS DE SOLEIL SPECTACULAIRES

Providence Bay est connue pour sa plage de sable spectaculaire – et ses couchers de soleil tout aussi exceptionnels. Appelée à l’origine Bebekodawangog, ce qui signifie “là où la plage s’enroule autour de l’eau”, l’histoire raconte que ce sont les colons survivants d’un naufrage qui l’ont appelée Providence. Les eaux peu profondes en font une destination idéale pour la baignade en famille, et la pêche au touladi et au saumon y est aussi pratiquée. Admirez le lac Huron depuis ce qui est sans doute la meilleure plage du Nord de l’Ontario, ou promenez-vous sur la passerelle, peut-être avec un cornet à la main de Huron Island Time. Pour un repas plus consistant, il y a le Lake Huron Fish and Chips – le corégone est toujours un mets réputé de l’île. Et le Mutchmor and Providence Peace Café est l’endroit où vous trouverez des œuvres d’art locales et des produits de boulangerie frais. Si vous souhaitez vous familiariser avec l’histoire et l’écologie de la baie, prenez le temps de visiter le Discovery Centre. Après tout, visiter l’Île n’est rien d’autre que de découvrir ce qui en fait une destination si intrigante.

Providence Bay. Crédit photo: Peter Baumgarten, Creative Island Photography.

La Fête de la culture de l’Ontario remercie Indigenous Tourism Ontario pour son soutien et sa contribution à l’élaboration de cet itinéraire.


UN APERÇU DU VOYAGE


BESOIN D'UNE CARTE GÉOGRAPHIQUE?

Ce guide représente une expérience d’un week-end, mettant en valeur l’une des nombreuses destinations merveilleuses de la région. Pour suggérer une destination pour un futur guide, veuillez nous contacter.

Toutes les décisions rédactionnelles ont été prises à la seule discrétion du personnel de la Fête de la culture de l’Ontario. Ce guide a été rédigé par Li Robbins.


We acknowledge the support of the Government of Canada through the Federal Economic Development Agency for Southern Ontario.


Owen Sound, Chemin vers la Liberté

Photo par Melissa Crannie

English

OWEN SOUND, CHEMIN VERS LA LIBERTÉ

Ce n’est pas sans raison qu’on a surnommé Owen Sound “la ville scénique”. Située à l’embouchure des rivières Pottawatomi et Sydenham, elle jouit d’un emplacement magnifique. Elle abrite également une histoire fascinante en tant que “station” la plus au nord du chemin de fer clandestin (Underground Railroad), qui a permis à plusieurs personnes d’échapper à l’esclavage après son abolition par l’Empire Britannique en 1834. Assurez-vous de prendre le temps d’explorer les musées de la ville, de déguster ses plats gastronomiques et de découvrir la grande scène musicale de Sound. C’est une petite ville, mais elle a une grande personnalité.

November 10, 2022



VISITE DU QUARTIER OUEST - 10H00

DU COIN DU SALUT AU COIN DE LA DAMNATION

Owen Sound est très facile à parcourir à pied. Commencez par un café dans le côté est (Frogs Pond et Birgit’s Bakery Café, entre autres), en vous promenant aux intersections aux noms célèbres: Salvation Corners (plusieurs églises) et Damnation Corners (fameuses tavernes d’autrefois). Dirigez-vous vers l’ouest pour vous plonger dans l’histoire et l’architecture. Le West Side Tour compte plus d’une douzaine d’arrêts, dont la fonderie Kennedy, un atelier d’usinage qui fabriquait des propulseurs de navires pendant la Seconde Guerre mondiale et qui était l’une des nombreuses entreprises d’Owen Sound à employer des travailleurs Noirs. Molock House était la maison de Francis Ebenezer Molock, qui s’est échappé de l’esclavage avec l’aide de la célèbre Harriet Tubman, conductrice du chemin de fer clandestin. Une des premières congrégations de ce qui est aujourd’hui connu sous le nom de British Methodist Episcopal Church a organisé le premier pique-nique d’émancipation d’Owen Sound, une tradition qui se perpétue encore aujourd’hui. En ce qui concerne l’architecture, ne manquez pas la maison Wilkinson, restaurée dans sa beauté Arts & Craft, ainsi que des exemples remarquables de maisons de style néo-Queen Anne.

Visite du West Side. Photo par Colin Field.

UNE MUNIFICENCE DE MUSÉES – 12H00

DES RACINES ET DES AILES

Il est indéniable qu’Owen Sound, construit le long de l’escarpement du Niagara dans la péninsule de Bruce, possède une beauté naturelle unique, notamment les quatre superbes chutes d’eau dans la région. Mais il y a aussi des merveilles humainement créées, comme en témoignent les excellents musées et galeries qui s’efforcent de raconter les histoires des gens de la région. Il y a par exemple l’histoire de l’as de l’aviation la plus célèbre du Canada, racontée au Billy Bishop Home & Museum. Il y a aussi l’histoire des diverses cultures du comté de Grey: le Grey Roots Museum & Archives commémore les luttes et les victoires de la communauté Noire de la région. Et il y a l’histoire de Tom Thomson. La galerie d’art Tom Thomson rend hommage à cet artiste emblématique (qui a grandi au nord d’Owen Sound) et présente une collection d’artistes contemporains qui s’intéressent au paysage, comme l’a si bien fait Tom Thomson lui-même.

Grey Roots Museum & Archives. Photo courtoisie de Grey Roots Museum & Archives.

PARC HARRISON - 15H00

MARCHEZ SUR LE SENTIER DE LA LIBERTÉ

Le Freedom Trail du parc Harrison est, au sens propre comme au sens figuré, une façon émouvante d’explorer une partie de l’histoire des premiers habitants Noirs du comté de Grey. Il s’agit d’un sentier autoguidé de dix kilomètres relié aux anciennes personnes victimes de l’esclavage qui ont vécu et travaillé dans la région. Visitez le Black History Cairn, conçu par Bonita Johnson de Matteis, une artiste locale qui est elle-même descendante de personnes ayant échappé à l’esclavage. Le cairn retrace certains des chemins que les gens ont été forcés de prendre pour entrer dans l’esclavage, et d’autres qu’ils ont cherché à prendre pour en sortir. Parmi les détails, on trouve des fenêtres inspirées de l’église Little Zion (la première église Noire d’Owen Sound). En août, les visiteurs ne voudront pas manquer le festival et le pique-nique annuels d’Emancipation, organisés chaque été depuis 1862 pour marquer l’anniversaire de la loi d’abolition de l’esclavage de 1834. Cette loi a aboli l’esclavage dans la plupart des colonies britanniques, libérant ainsi les Africains asservis dans un certain nombre de pays, dont le Canada. Il s’agit d’un événement spécial: on pense notamment qu’il s’agit du plus ancien festival de l’émancipation en Amérique du Nord. Le parc Harrison lui-même a été qualifié de “joyau de la couronne” d’Owen Sound, avec ses 40 hectares de ruisseaux, de forêts, de jardins et de terrains de jeux. Les visiteurs pourront se promener le long de la rivière ou même y pagayer, et peut-être s’arrêter au restaurant Harrison Park Inn, un incontournable de la région.

Cairn de l'histoire des Noirs. Crédit photo : Melissa Crannie.

MUSIQUE - 19H00

SOUNDS IN THE SOUND

Owen Sound est connu pour sa scène musicale dynamique, allant de la musique classique (en tant que siège de l’Orchestre symphonique de la Baie Georgienne) au folk, au blues, au jazz et au rock. Les soirées open-mic et les cercles d’auteurs-compositeurs sont des activités courantes en ville, alors allez voir des endroits comme Heartwood Hall, Harmony Centre, The Pub et Jazzmyn’s – ces deux derniers étant également des endroits populaires pour dîner. Bien sûr, si vous voulez considérer une gamme complète d’options culinaires à Owen Sound, visitez les établissements “Savour Owen Sound”. Ils en valent le détour à tout moment de l’année, bien que le célèbre festival annuel Savour, qui dure un mois et qui est de grande renommée, est un événement à ne pas manquer. Quoi qu’il en soit, les restaurants d’Owen Sound ont pour but de satisfaire le gastronome qui sommeille en vous grâce à des délices hyperlocaux.

Harmony Centre. Crédit photo : Ed Matthews

DÉTOUR

TOMBEZ POUR LES CHUTES D’OWEN SOUND

Lorsqu’il s’agit de chutes d’eau, l’Ontario est à juste titre réputé pour les majestueuses chutes du Niagara, mais Owen Sound revendique également ce titre, grâce à l’escarpement rocheux du Niagara. Les chutes Inglis sont peut-être les plus spectaculaires des quatre chutes de la région, surtout en hiver lorsque les formations complexes de glace charment les raquetteurs et les amateurs de ski de fond. La jolie petite chute de Weavers Creek est accessible à partir de l’extrémité sud du parc Harrison – les aventuriers peuvent même faire de la randonnée ou de la raquette de là jusqu’aux chutes Inglis, à seulement deux kilomètres et demi sur le sentier Bruce. Jones Falls, à l’ouest de la ville sur la Pottawatomi, peut vous attirer au printemps pour ses trilles et ses ancolies exquises, ainsi que pour son ruissellement printanier impressionnant. Enfin, les chutes d’Indian Falls, en forme de fer à cheval, sont une promenade d’un kilomètre le long de l’escarpement (des escaliers facilitent le passage) à travers une forêt de feuillus, ce qui leur confère un attrait certain en automne.

Weavers Creek. Photo courtoisie de Grey County.

APERÇU DU VOYAGE


besoin d'une carte géographique?

This guide represents a weekend-long experience, highlighting one of the many wonderful destinations in the area. To suggest a destination for a future guide, please contact us.

All editorial decisions were made at the sole discretion of Ontario Culture Days staff. This guide was written by Li Robbins.


We acknowledge the support of the Government of Canada through the Federal Economic Development Agency for Southern Ontario.


Halton Hills

HALTON HILLS, GEORGETOWN ET GLEN WILLIAMS

Halton Hills est une communauté de villes, de hameaux et de villages le long de l’escarpement du Niagara, avec la rivière Credit qui serpente à travers les forêts, les plaines et les marais. L’abondante beauté naturelle et le charme des petites villes ont conquis le cœur des artistes, qui ont été nombreux à s’y installer.

16 novembre 2022



Jour 1

COMMENCEZ VOTRE JOURNÉE À VÉLO –10 H

LE CENTRE CULTUREL DE HALTON HILLS A TOUT POUR PLAIRE

La bibliothèque et le centre culturel de Halton Hills ont été désignés comme centre d’accueil pour les cyclistes et disposent de tout ce dont vous avez besoin pour mettre au point votre vélo et préparer votre visite. Le John Elliot Theatre se trouve dans le même complexe que la Helson Gallery, qui place l’ancienne structure de l’église congrégationaliste, avec ses plafonds voûtés et ses vitraux, résolument dans l’air du temps. C’est l’endroit idéal pour profiter des ateliers, des projets artistiques communautaires et des dernières œuvres d’artistes locaux.

Remplissez le panier de votre vélo de produits frais, de fromages et de pains provenant du marché des agriculteurs locaux dans le centre-ville de Georgetown. Le marché fermier se tient le samedi matin de juin à octobre.

DESCENDEZ LA RUE HISTORIQUE DE GUELPH –12 H

UNE RUE HISTORIQUE AVEC COLLATION ET REPAS

L’histoire du XIX e siècle vit ici au carrefour des catholiques français et de l’Église d’Angleterre : John’s United (années 1840 avec une forme néo-gothique rénovée), l’église Sacré-Cœur (1885), et l’église anglicane St. George’s (à l’origine une structure en bois en 1833 avant que la structure en pierre plus robuste ne la remplace en 1851).

Si vous avez faim, vous pouvez faire une tournée des cafés en chemin pour découvrir les meilleures terrasses de la rue historique. Mais gardez de la place, car votre prochain arrêt est parfait pour un pique-nique.

DÉAMBULEZ DANS LE PARC DOMINION GARDENS – 13 H

PROFITEZ DE L’AIR FRAIS DANS LE PARC DOMINION GARDENS.

L’entrepreneur William Bradley a fondé le jardin en 1928 et, en l’espace d’une décennie, les affaires étaient florissantes, avec des graines semées de la Colombie-Britannique à Terre-Neuve. Aujourd’hui, l’endroit demeure un hommage à sa place dans l’histoire locale. Le belvédère au cœur du jardin est un lieu de repos très apprécié, avec des parterres jumeaux de tulipes, jonquilles, lilas et forsythias entourant la structure.

VISITE DU TERRAIN DE LA MAISON HISTORIQUE DEVEREAUX –14 H 30

EN COUPANT À TRAVERS LA VILLE, VOUS TOMBEREZ SUR CETTE AGRÉABLE FERME DE STYLE VICTORIEN.

Bien que les terres agricoles environnantes aient été établies en 1829, ce n’est que dans les années 1850 qu’Elijah Devereaux, un membre de la milice locale, a construit la maison. Malheureusement, le bâtiment a fini par tomber en ruine, mais en 2007, des citoyens ont mené une collecte de fonds pour lui redonner son charme d’antan.

RANDONNÉE À TRAVERS SILVER CREEK –15 H 30

SI VOUS AVEZ ENVIE DE CONTINUER, LA ZONE DE CONSERVATION DE SILVER CREEK VOUS RÉSERVE UN BON DÉFI.

On y trouve des crêtes élevées, des plaines ouvertes, de basses terres marécageuses et plusieurs rivières. Vous remarquerez peut-être des vautours à tête rouge volant au-dessus de vos têtes et des truites nageant dans les eaux. Au cours de votre voyage, vous rencontrerez peut-être une cabane isolée sur ce qui était autrefois la ferme Fallbrook. La cabane actuelle a été construite en 2001, remplaçant l’originale datant des débuts du XIX e siècle.

Si toutes ces excursions vous ont fatigué, reposez-vous dans l’une des nombreuses chambres d’hôte locales avant la visite de Glen Williams le lendemain.

Photo Credit: Credit Valley Conservation

Jour 2

EXPLORER LE PARC GLEN WILLIAMS – 10 H

L’histoire du hameau connu sous le nom de Glen Williams est intimement liée à celle de Georgetown.

En 1825, le loyaliste de l’Empire-Uni Benajah Williams arrive dans la région qui deviendra Halton Hills. Benajah était le beau-frère de George Kennedy, et comme lui, il était industrieux et a établi plusieurs moulins.

Le village de Glen Williams, aussi petit soit-il, devait être autosuffisant à bien des égards. Si les villageois avaient besoin de quelque chose, ils devaient le faire eux-mêmes, et il en a été ainsi pour le parc Glen Williams. Comme pour ses autres espaces civiques, les habitants ont reconnu le besoin d’un lieu de rassemblement et ont défriché le terrain pour créer le parc en 1964. Aujourd’hui, c’est l’un des endroits préférés pour profiter de l’air frais et assister à une partie de balle molle.

RANDONNÉE SUR LE SENTIER DE LA VALLÉE DU CRÉDIT –10 H 30

ENVIE D’UNE PETITE RANDONNÉE?

Le parc Glen Williams permet aux visiteurs d’accéder facilement au sentier pédestre Credit Valley via le point d’accès Ainley Trail. Après un détour par les prairies de la communauté de Glen, explorez la région autour de la rivière Credit, qui regorge de végétation et de faune.

Les Wendats et les Mississaugas ont été les premiers à explorer les crêtes, les plaines et les rivières de la région, utilisant la rivière Credit pour faciliter le commerce et le transport. Lorsque les colons européens sont arrivés, ils ont exploité le courant de la rivière pour alimenter des moulins à plusieurs fins industrielles. Au cours de votre randonnée, vous apercevrez peut-être les ruines du moulin Barber, qui a été construit en 1854 et a été fermé un siècle plus tard.

À l’occasion de la Fête de la culture de l’Ontario 2019, la célébration First Steps along the Path a eu lieu ici. Le programme a reçu un prix de reconnaissance Spotlight pour avoir présenté un ensemble unique d’activités autour des thèmes du bien-être, du patrimoine local et de l’histoire autochtone. Les points forts de la programmation comprenaient une cérémonie autochtone de l’eau, des activités artistiques interactives, des promenades thématiques sur le sentier et la dégustation de cuisine autochtone traditionnelle.

VISITE DU CENTRE D’ART DE WILLIAMS MILL – 11 H

LE CENTRE CRÉATIF WILLIAMS MILL A D’ABORD ÉTÉ UNE SCIERIE, CONSTRUITE PAR BENAJAH WILLIAMS EN 1825.

La structure a été reconstruite en 1852, puis réaffectée plusieurs fois⎯⎯ elle est devenue une usine de bonneterie, une installation électrique et une usine de transformation de fruits. Aujourd’hui, c’est un centre pour artistes.

The Mill est un ensemble de studios d’artistes ouverts au public. Les artistes organisent régulièrement des cours de dessin, de sculpture, de musique et autres. Ne manquez pas de passer par Glen Williams Glass pour observer les artistes verriers à l’œuvre, et surveillez les événements communautaires et les célébrations qui ont lieu dans cet espace.

Si vous avez faim, allez dîner au Copper Kettle, qui se trouve à quelques pas. Vous trouverez également des options de sushis, de pâtes, de burgers et de crêpes dans les environs.

TOURNÉE DU PATRIMOINE DE LA VILLE – 12 H 30

LA DERNIÈRE ÉTAPE DE VOTRE VOYAGE COMMENCE À L’HÔTEL DE VILLE DE GLEN WILLIAMS.

La dernière étape de votre voyage commence à l’hôtel de ville de Glen Williams. En 1871, les dirigeants locaux ont créé ce lieu de rassemblement pour répondre aux besoins variés de cette petite communauté soudée. Le tout nouveau bâtiment était souvent loué pour des services religieux, des concerts et, à l’occasion, des pièces de théâtre. Lucy Maude Montgomery, l’autrice d’Anne aux pignons verts, vivait à proximité, à Norval, et y a présenté quelques spectacles à l’époque.

En partant de l’hôtel de ville, explorez les maisons patrimoniales de la région qui datent du milieu du XIX e siècle. Repérez la maison Charles Williams, la maison William-Holt, l’usine d’outils Williams Edge et la maison Forester. Ce ne sont pas des palais ou des usines massives, mais ces bâtiments étaient le cœur battant de Glen Williams à l’époque.

Et c’est ainsi que se termine votre petite excursion à Glen Williams. Vous pouvez explorer les autres villages et hameaux dans les collines ou vous asseoir sur les bancs près de l’église anglicane St. Alban the Martyr et regarder couler la rivière Credit.


VOTRE VOYAGE EN UN COUP D’ŒIL


VOTRE VOYAGE EN UN COUP D’ŒIL

This guide represents a weekend-long experience, highlighting one of the many wonderful destinations in the area. To suggest a destination for a future guide, please contact us.
All editorial decisions were made at the sole discretion of Ontario Culture Days staff. This guide was written by Li Robbins.


We acknowledge the support of the Government of Canada through the Federal Economic Development Agency for Southern Ontario.