Photo par Sue Nielsen

English

Cobalt Et Rives Du Lac Temiskaming

Bouclier canadien montagneux, vastes lacs, forêts majestueuses – bienvenue dans le nord de l’Ontario. Les peuples autochtones habitent ces terrains depuis des siècles et le lac Temiskaming, à la source de la rivière des Outaouais, en fait une région historique pour le transport et le commerce. Il y a aussi l’histoire extraordinaire de la ruée vers l’argent de Cobalt en 1903, qui a fait les manchettes dans le monde entier. Pas étonnant que la région ait été le cadre d’inspiration d’artistes comme le Groupe des Sept.

February 28, 2022



Premier jour

SENTIER DU PATRIMOINE DE COBALT SILVER - 10H00

LA RUÉE DE L’ARGENT QUI A SURPRIS LE MONDE ENTIER

La ruée vers l’argent scintillant a fait de Cobalt le quatrième plus grand producteur d’argent de l’histoire. Willet G. Miller, premier géologue provincial de l’Ontario, a noté qu’il y avait “des pièces d’argent aussi grosses que des poêlons et des boulets de canon”. En réalité, deux mille ans avant la “découverte” de l’argent par l’homme blanc, les Autochtones faisaient le commerce des métaux de la région – on a retrouvé des flûtes de Pan et des bijoux cérémoniels en argent cobalt dans des tumulus et des fouilles archéologiques partout en Amérique du Nord. Cela n’a pas découragé les prospecteurs blancs et les revendeurs. Ils ont fait croître la population de la ville, et cette croissance frénétique s’est accompagnée de toutes sortes de constructions, allant des saloons jusqu’à une salle d’opéra. La rapidité avec laquelle Cobalt est apparue se reflète aujourd’hui par les rues et les maisons à ossature de bois perchées sur les collines. C’est un peu une machine à voyager dans le temps, avec les anciens bâtiments miniers que l’on peut explorer en suivant le sentier auto-guidé du Cobalt Silver Heritage Trail. Pour un regard à travers une lentille artistique, visitez Lake Temiskaming Tours.

Photo par Sue Nielsen.

LE MUSÉE MINIER DE COBALT - 13H00

UN TRÉSOR DE L’HISTOIRE DE L’ARGENTERIE

Prenez une pause dîner au Silver Café, un endroit sans prétention où l’on sert un bon repas à bon prix. Vous pouvez aussi vous procurer des produits frais de la boulangerie au Fresh AF Market & Eatery. Tel que le nom l’indique, il s’agit d’une épicerie directement de la ferme au marché, d’où son nom: Fresh (A)s (F)arm Market. Ensuite, rendez-vous au musée minier de Cobalt, une véritable mine de trésors qui abrite la plus grande exposition au monde de minerai d’argent naturel et une collection d’objets datant de la ruée vers l’argent. À son apogée, Cobalt comptait plus de 100 mines, et c’est à elle que l’on doit la création du Toronto Standard Stock and Mining Exchange en 1908. Comme le disait la blague de l’époque, c’est à Toronto que l’on changeait de train pour se rendre à Cobalt! Il n’est pas étonnant que Cobalt ait été désignée comme la ville la plus patrimoniale de l’Ontario et qu’elle soit un lieu historique national de Parcs Canada.

DE WHITE MOUNTAIN À THUNDER / DEVIL'S ROCK - 15 H 00

UN PEU DE LECTURE, UN PEU DE RANDONNÉE

White Mountain Books est un excellent endroit pour flâner, mais aussi pour en apprendre davantage sur l’histoire locale. La librairie est même située dans un site historique, la Coniagas Shaft House #4 à l’angle de Silver Street et Prospect Avenue. Au-delà des livres, rendez-vous au Laura’s Art Shoppe pour des sculptures, des poteries et des créations en verre fabriquées localement, ainsi que des cartes et des impressions reflétant la beauté de Temiskaming. Arrêtez-vous à The Crystal Vault, un collectif d’artisans, pour des produits durables et éco-responsables. Du shopping à la randonnée – un trajet de quinze minutes vers l’est vous mènera à la magnifique falaise connue à l’origine sous le nom de Manidoo-Wabikong, aujourd’hui appelée Thunder / Devil’s Rock. La randonnée de 40 minutes (de deux à quatre kilomètres, selon le sentier) se termine par de superbes vues sur le lac Temiskaming. Thunder / Devil’s Rock a également une histoire littéraire, puisqu’il figure sur la couverture du roman policier des Hardy Boys, The House on the Cliff, écrit par l’auteur local (et très populaire) Leslie McFarlane.

Thunder / Devil's Rock. Photo gracieuseté de Thornloe Cheese

HEURE DU PUB OU DE LA TAVERNE - 18H00

REPAS DÉLICIEUX, BIÈRE ARTISANALE ET MUSIQUE EN DIRECT

Juste au nord de Cobalt se trouve Temiskaming Shores, la fusion des villes de New Liskeard et Haileybury et du canton de Dymond. (Vous avez le choix entre un motel à Haileybury ou à New Liskeard, à dix minutes de route l’un de l’autre. L’auberge Waterfront Inn de cette dernière offre une vue imprenable sur le lac). Pour une visite au pub à Cobalt, l’endroit à ne pas manquer est la Miner’s Tavern, qui propose de la musique locale en direct. Vous pouvez aussi vous rendre au Classic Theatre, le seul théâtre qui demeure de l’époque du boom de l’argent, avec des spectacles allant du théâtre à la musique en passant par la comédie. Vous vous rendez directement à Haileybury? Pensez à dîner à la Taverne L’Autochtone Américaine, qui propose “une version contemporaine des classiques de l’Amérique du Nord, vus d’une perspective autochtone”. C’est tout à fait logique, puisque la région abrite trois cultures: autochtone, québécoise et anglaise. Avis aux amateurs de café: L’Autochtone Américaine gère également le Busters Mini-Mart, un café combiné à un magasin d’alimentation spécialisée. Quant aux amateurs de bière artisanale, leur destination est The Whiskey Jack Beer Company, à Haileybury.

Photo avec l'aimable autorisation de L'Autochtone Taverne Américaine.

Deuxième jour

PROMENADE DANS HAILEBURY - 10H00

LA MAISON DU QUARTIER DES MILLIONNAIRES

Haileybury a été fondée en 1889 par Charles C. Farr, un employé de la Compagnie de la Baie d’Hudson. En tant que voisin de Cobalt au bord du lac, de nombreuses personnalités de l’industrie minière y ont établi leur résidence, comme en témoignent les belles maisons de l’époque qui existent encore sur Lakeshore Road, autrefois connu sous le nom de Millionaire’s Row. Se promener dans le centre-ville de Haileybury et jusqu’à la marina est une excellente façon de voir la ville et sa belle plage de sable, avec sa glissade d’eau.

MUSÉE DU PATRIMOINE DE HAILEYBURY / GALERIE D'ART DE TEMISKAMING - 11H00

HISTOIRE ET PATRIMOINE À HAILEYBURY

Rendez-vous au Haileybury Heritage Museum pour découvrir l’histoire de la ville, en particulier l’incendie de 1922 (l’une des dix plus grandes catastrophes naturelles de l’histoire du Canada). C’est un arrêt essentiel pour les amateurs d’histoire du Nord de l’Ontario et pour les enfants. Ces derniers se précipiteront sur le camion de pompiers, le tramway et le remorqueur exposés. Les amateurs d’histoire seront intrigués de savoir qu’après l’incendie, Toronto a envoyé une flotte de tramways… pour fournir des logements de secours. Ensuite, rendez-vous à la Temiskaming Art Gallery, une galerie d’art qui présente des artistes locaux et d’autres artistes du nord de l’Ontario. La galerie abrite également l’Open Studio Libre, un studio d’art en libre accès pour tous ceux qui ont envie de peindre.

Photo avec l'aimable autorisation de la Temiskaming Art Gallery.

NOUVEAU LISKEARD - 13H00

UN DÎNER SUR LE LAC

New Liskeard, la plus grande des trois villes qui composent Temiskaming Shores, se trouve à l’extrémité nord-ouest du lac Temiskaming, ce qui en fait l’endroit idéal pour admirer la beauté de ce vaste lac. Profitez également du dîner, avec des options telles que les cocktails vieillis au tonneau, les hamburgers artisanaux et les plats réconfortants de Tap That Bar & Kitchen, ou la fine cuisine décontractée d’Ali’s Grill & Bar. Les amateurs de café et de livres et de jeux peuvent se rendre au Chat Noir Books, qui propose une vaste collection de livres et de jeux, ainsi que des cafés spécialisés. Le Riverside Farmers’ Market est un arrêt saisonnier le samedi pour des produits frais de la ferme, de l’artisanat local et des œuvres d’art. Toujours sur le front de mer, prenez le temps de vous recueillir devant le monument à la mémoire de Shannen Koostachin, qui a mené une campagne pour la construction d’une nouvelle école dans sa communauté autochtone – le plus grand mouvement de la défense des droits mené par des jeunes dans l’histoire du Canada.

DU LITTLE CLAYBELT MUSEUM AU BISON DU NORD - 15H00

VACHES, PIONNIERS, FROMAGE… ET BISONS!

Au nord de New Liskeard, le terrain passe du bouclier accidenté aux plaines de la ceinture d’argile, ce qui surprend de nombreux visiteurs du Nord qui en sont à leur première visite. La géante Mme Claybelt, une vache de 12 pieds de haut, se dresse fièrement aux côtés du Little Claybelt Homesteaders Museum pour témoigner des prouesses agricoles de la région. Le musée lui-même examine la vie des premiers habitants de la région, des années 1880 aux années 1950. Continuez vers le nord sur la route 11 en vous arrêtant à Thornloe Cheese, une entreprise agricole primée ( à 20 minutes), et à Bison du Nord (à 30 minutes). Bison du Nord est la plus grande ferme de bisons de l’Est du Canada, avec des visites éducatives vous permettant d’approcher de près ces animaux hirsutes.

Photo avec l'aimable autorisation de Bison du Nord.

SOIRÉE À NEW LISKEARD - 19H00

DÎNER, SOUPER ET PROMENADE

Le 28 On The Lake est un endroit populaire pour le dîner. On y sert une cuisine de pub haut de gamme avec une vue imprenable sur le lac Temiskaming. Vous pouvez également vous rendre au Zante’s Bar & Grill, qui propose une cuisine de la ferme à la table. Après le dîner, promenez-vous le long du sentier de la promenade du front de mer avant d’écouter de la musique en direct dans l’un ou l’autre de ces établissements (le Zante’s organise également des soirées quiz). Avis aux francophiles: consultez le Centre culturel ARTEM pour tout ce qui concerne le bingo francophone et les barbiers chanteurs.


APERÇU DE VOTRE VOYAGE


Besoin d'une carte géographique?

Ce guide représente l’expérience d’un week-end et met en avant l’une des nombreuses destinations de la région. Pour suggérer une destination pour un futur guide, veuillez nous contacter.

Toutes les décisions rédactionnelles ont été prises à la seule discrétion du personnel de la Fête de la culture de l’Ontario. Ce guide a été rédigé par Li Robbins.


We acknowledge the support of the Government of Canada through the Federal Economic Development Agency for Southern Ontario.